FR Login
FR

Traiteur de mariage : les 5 points importants à voir

La question du choix du traiteur de mariage mérite une attention toute particulière. D’une manière générale il est fortement conseillé de bien vérifier les devis de chaque prestataire de votre mariage. Mais celui du traiteur est d’autant plus important car il s’agira d’un des plus gros poste de dépense de votre mariage, si ce n’est le plus gros.

Traiteur du mariage : un prestataire à ne pas prendre à la légère - Photo : Alea Lovely

Je vous propose donc ces quelques conseils afin de ne pas avoir de mauvaises surprises :

Le service : sans aucune information spécifique, le traiteur vous enverra un devis sur la base d’une vacation de 6 heures. Pour avoir un devis complet n’oubliez donc pas d’indiquer l’heure de début et surtout de fin, même estimative, de votre soirée. Ainsi le devis comprendra les heures supplémentaires ce qui vous permettra d’intégrer ce surcoût à votre budget et ce sans mauvaises surprises.

Le traiteur y est pour beaucoup dans la réussite de votre mariage, alors pas question de le négliger - Photo : Alea Lovely

Le règlement des maîtres d’hôtel : attention aux traiteurs qui vous indiquent que vous pourrez payer les maîtres d’hôtel en chèque emploi service, mettant ainsi en avant l’avantage de la déduction fiscale sur les revenus. Ces chèques sont utilisés uniquement pour l’emploi de personnes à domicile. A moins que vous organisiez votre réception de mariage chez vous, il n’est donc pas possible d’utiliser ce mode de règlement, sous peine d’avoir le droit à un redressement fiscal.

Le décompte final : vérifiez à quel moment le décompte final de vos invités devra être notifié au traiteur. En règle générale c’est entre 5 et 8 jours ouvrés avant le mariage. Attention certains traiteurs peuvent indiquer que si la baisse est importante, par exemple supérieure à 20%, dans ce cas la facturation finale sera de 80%. Par exemple vous aviez une base de 150 invités. Au décompte final vous n’indiquez plus que 105 invités (soit moins 30%). Le traiteur vous facturera sur la base de 150 moins 20% soit 120 invités.

Droit de bouchon, nombre d'invités... : tout est à valider avec votre traiteur de mariage - Photo : Alea Lovely

Le droit de bouchon : vous avez décidé d’apporter vous-même vos boissons vins et alcools et votre traiteur ne prend pas de droit de bouchon : bonne nouvelle ! Mais attention, à bien vérifier de qui se chargera de l’enlèvement des bouteilles vides ! Car dans ce cas ce n’est généralement pas inclus dans les prestations du traiteur et il faudra sûrement lui demander de rajouter ce service.

La dégustation : chaque traiteur a un fonctionnement bien différent sur ce point : dégustation payante avant de faire son choix de traiteur qui sera ensuite remboursée à la signature du contrat, dégustation gratuite après avoir signé le contrat, dégustation individuelle dans les locaux du traiteur, à domicile ou encore dégustation sous forme de portes ouvertes avec tous les futurs mariés de la saison.

Pour votre cocktail et repas de mariage, optez pour un traiteur de qualité - Photo : Alea Lovely

Ces 10 choses à prendre en compte avant de signer avec votre traiteur de mariage devraient aussi vous intéresser ? Allez-vous opter pour un dîner assis ou un cocktail dînatoire pour votre repas de mariage ? Une chose est sûre, évitez que votre dîner de mariage ne s’éternise trop… Et surtout, allez jeter un oeil aux prestataires listés dans notre annuaire pour trouver LE traiteur de mariage de vos rêves ! A la recherche d’un traiteur de mariage à Paris ou d’un traiteur de mariage dans le Rhône ?



Auteur invité : Virginie Mention. 

Wedding Planner à Paris – Ceremonize

Vous êtes un professionnel du mariage et voulez écrire sur Zankyou? Contactez-nous

Surtout laissez-nous vos commentaires et partagez vos idées et bonnes adresses sur le forum mariage.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

En savoir plus

Commentaires (1)

Mélanie
21 September 2015

Bonjour, Je souhaiterais apporter un rectificatif : le CESU est tout à fait légal pour régler le personnel sur le lieu de mariage, je le tiens de l’URSSAF, appelée en personne à de nombreuses reprises à ce sujet. Le lieu loué devient en effet le lieu de résidence des mariés le temps de la prestation. Tout comme le serait une location saisonnière en embauchant une cuisinière à domicile ou une femme de ménage, une résidence temporaire pour un enfant handicapé, une maison de convalescence pour une personne âgée qui aurait besoin de ménage… Merci de corriger ceci car c’est bien pratique pour déclarer du personnel et éviter de payer au noir !

Commenter

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus