FR Login
FR

Avant, pendant et après le mariage : les conseils des pros pour conserver votre robe de mariée

La robe, c’est un peu « notre précieux » à nous, véritable reliquat de notre grand jour que l’on gardera soigneusement dans notre armoire. Hors de question de la laisser jaunir, trouer par les mites, ou de risquer que Félix, votre persan, n’en fasse un tapis de poils. Évitons tout de même de mettre la charrue avant les bœufs. Avant toute chose, mieux vaut s’assurer que tout se passe bien pour le jour J. Avec l’aide de nos experts Au fil d’ÉliseKelsie Couture, l’Atelier Manon Pascual et J’aime ma robe nous vous livrons trucs et astuces pour conserver votre robe avant, pendant et après le mariage.

Photo : Gaelle Le Berre

L’avant

Il n’est pas rare que les futures mariées jettent leur dévolu sur un modèle plus d’un an à l’avance… C’est excitant, et en plus ça concrétise les choses, mais attention cela n’est pas sans risque pour la conservation de votre nouvelle acquisition.

Conseil nº 1 de Kelsie Couture: Laissez votre robe le plus longtemps possible dans votre boutique. Cela vous évitera d’être tentée de la ressortir à chaque fois qu’un-e curieux-se vous rendra visite. Surtout que, avouez-le, on ne résiste JAMAIS à la tentation de caresser le tissu, effleurer la dentelle et tester les fermetures éclairs…jusqu’au jour où!

Photo : Elena Fleutiaux

Conseil nº 2:  Lorsque vous récupérez votre robe, vérifiez qu’elle soit impeccablement repassée. Hors de question que, en panique, vous fassiez repasser maman ou belle-maman le jour-même.

Conseil nº 3: Prenez le temps de discuter une dernière fois avec la personne qui s’est occupée de vous. Matière, composition, consignes de lavage, conseils sur un teinturier reconnu, repartez avec toutes les clefs en main pour pouvoir conserver votre robe dans les meilleures conditions.

Photo : Elena Fleutiaux

Conseil nº 4: Si vous êtes amenée à vous déplacer, transportez votre robe dans sa housse d’origine, de préférence en coton. « Pour les robes assez fluides et réalisées avec des tissus assez légers, il est simple de les conserver sous housse, ou même de les plier délicatement, de les emballer dans du papier de soie et de les mettre dans une grande boîte. » d’après Au fil d’Élise. Dès votre arrivée, suspendez-la à la verticale à une barre de rideaux, ou à une porte. Attention, évitez les cintres en fer ! Même si l’effet n’est pas immédiat, vous pourriez bien voir votre tenue rouiller quelques années après.

Le jour J

Photo : Alex Tome Photography

Le jour J est enfin arrivé, jusqu’ici tout va bien. Vous avez été très vigilante et votre robe est impeccable : ce n’est pas le moment de baisser la garde.

Conseil nº 1: Établissez un périmètre de sécurité autour de votre robe. Vos deux ennemis principaux? Les enfants et les animaux. Nous aussi on aime les enfants, leur joie de vivre, leur énergie débordante et leur imagination sans fin…mais loin de nous et de notre précieux. Pareil pour Félix: il ADOOOORE votre lit, -surtout quand vous y avez justement étalé des vêtements fragiles- et il raffole se faire les griffes dessus. Alors au risque de vous attirer les foudres de la SPA et de Brigitte Bardot réunis (Doux Jésus!), vous allez devoir frustrer votre fauve et lui interdire formellement l’entrée de la pièce.

Photo : Agnès Colombo

Conseil nº 2: Enfilez votre robe le plus tard possible et avec grand soin. Assurez-vous que les petites fées qui vous prêteront main forte aient les mains propres (ça va sans dire!) et ne portent pas de bijoux qui risqueraient d’accrocher la dentelle. Si, au moment fatidique, vous êtes déjà maquillée et que vous devez enfiler votre robe par le haut, couvrez votre visage avec un linge.

Photo : David Z Photographie

Oups la boulette. Ça y est, l’irrémédiable s’est produit. Pour vous tout s’enchaîne, rien ne va plus, vous êtes paniquée. Bref, c’est le drame. Avant d’empirer les choses en triplant la surface tâchée, on prend son temps et on lit ces 2 règles impératives: Exit serviette en papier en couleur et frottage énergique. Bonjour tissu en coton blanc et tamponnage délicat. Le top? Faire nettoyer votre robe le plus tôt possible chez un teinturier.

L’après

Photo : Camille Demolliens

Une fois le grand jour passé, et remise de vos émotions, le moment est venu de vous occuper de votre jolie robe de mariage.

Conseil nº 1: Emmenez nettoyer votre robe sans trop attendre. Avant de partir en lune de miel vers une contrée lointaine et ensoleillée vous nourrir d’amour et d’eau fraîche et vous dorer la pilule sans vergogne, pensez à faire un tour chez un teinturier de qualité (pour le salut de votre robe, évitez une chaîne bon marché) et suivez les conseils de l‘Atelier Manon Pascual : « une robe doit impérativement être parfaitement nettoyée pour être conservée. Souvent des tâches qui ne se voyaient pas apparaissent avec  le temps, comme la transpiration ou les tâches d’origine végétale. Si elle n’est pas en soie, n’hésitez pas à la nettoyer vous même dans une baignoire d’eau froide avec du shampoing pour cheveux et à la mettre immédiatement sur un cintre pour la laisser sécher. »

Conseil nº 2: Apportez un soin tout particulier aux robes en soie. « Les pressings au perchloréthylène n’existent plus beaucoup et le nettoyage à la vapeur (sèche) n’est pas idéal pour la soie qui réagit toujours un peu mal à l’humidité. Il est donc préférable de procéder délicatement et, dans le cas de certaines soies et certaines dentelles, les ré- amidonner par la suite » nous explique l’Atelier Manon Pascual.

Photo : Marine Szczepaniak

Conseil nº 3: Utilisez un matériel de conservation adapté. Ça paraît fou et incroyable comme ça, mais -comme son nom l’indique-, la housse de transport est une housse…de transport! Non seulement elle ne protège pas du tout, mais en plus elle aggrave la dégradation des fibres (jaunissement, décoloration, moisissures). À éviter impérativement donc. En revanche, une housse en coton de qualité, ou une boîte spécialisée comme celles proposées par J’aime ma robe feront tout à fait l’affaire, selon votre type de robe.

D’après l’Atelier Manon Pascual « une grande boite en carton vaut mieux qu’une housse pour les robes les plus précieuses. Concernant les robes en biais, et/ou en crêpe les laisser sur un cintre les déformerait plus que de les mettre à plat. Bien entendu, le pliage est important, surtout quand il y a des manches, ou que la taille de la boîte nécessite de la plier en deux. Enfin, ne pas hésiter à mettre du papier de soie dans tous les plis, de façon a remplir un peu les creux pour qu’il n’y ait pas de cassures. » La petite touche finale de l’Atelier Manon Pascual, « ne pas oublier une petite boule de cèdre ou un bouquet de lavande pour éviter les petites bêtes friandes de ces tissus précieux. »

Kelsie Couture vous recommande quant à elle de l’entreposer dans un endroit sec, aéré et surtout à l’abris de la lumière.

Notre dernier petit conseil maison : Sortez votre robe au moins une fois par an… En plus de permettre de l’aérer, ce petit rituel vous ramènera avec nostalgie au jour J et vous remémorera une foule de petits souvenirs qui vous donneront le sourire. Ça ne mange pas de pain et puis ça fait du bien.

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus