FR Login
FR

Comment devenir meilleure amie avec ma belle-mère

L’affrontement entre la bru et sa belle-mère… un grand classique devenu un cliché ? Que nenni ! On parle là d’un vrai mal qui frappe de nombreuses victimes. Mais est-ce donc irrémédiable ? Nous, on a décidé de prendre le taureau par les cornes – avec tout notre respect – et d’opter pour une stratégie frontale : et si vous deveniez sa meilleure amie ? Grégory, auteur du blog Mon Couple Amoureux nous aide à élaborer un plan d’attaque !

Apprenez à connaître votre ennemi

Photo : Wild Sparrow

Grégory nous offre une jolie typographie de ce charmant personnage qu’est la belle-mère : la belle-mère qui contrôle, la belle-mère déterminée, la belle-mère jalouse, la belle-mère maman, la belle-mère professionnelle, la belle-mère infirmière… Une fois dessiné le tableau, il est important de s’exprimer sur sa belle-famille en général, et de ne pas en faire un sujet tabou, recommande Jacques-Antoine Malarewicz, psychiatre auteur de Repenser le couple paru au Livre de Poche : « La famille actuelle doit primer sur celle d’origine » explique-t-il dans un article de l’Express. « Le ou la conjointe ne doit pas avoir l’impression de passer systématiquement après ses beaux-parents. Il ne faut pas que ce sujet devienne tabou mais au contraire, exprimer auprès de son conjoint sa frustration ou son impression d’être débordée par ses parents« , recommande Jacques-Antoine Malarewicz.

Misez sur ce qui vous rapproche 

Photo : Caroline Happy Pics

« Votre belle-mère est sa mère, l’une des femmes les plus importantes de sa vie, et vous avez un point commun : vous aimez et voulez le meilleur pour le même homme, même si l’amour est différent » explique GrégoryBon, certes, vous aimez beaucoup votre cher et tendre, mais ça fait un peu léger pour supporter Jacqueline à longueur de journée, mais « avoir cela en tête vous permettra de rester positive et d’assurer des relations cordiales, même si votre belle-mère n’est pas votre tasse de thé. » Par ailleurs, « l’engagement de son enfant dans une nouvelle vie est une étape toujours teintée d’ambivalence (…). A la fierté de voir son enfant devenir un homme se mêle en effet des sentiments confus d’envie, de nostalgie, quelques regrets aussi. C’est, pour toutes celles qui voient leur fils s’en aller vers une autre, un moment de fragilité. La compagne qu’il a choisie va-t-elle réussir à le rendre heureux ? Plus heureux que lorsqu’il était encore enfant ? » explique Caroline Kruse, conseillère conjugale à Paris au Huffington Post.

Et puis, il y a d’autres choses qui vous rapprochent, pensez par exemple à la maison de vacances près de la plage…

Critiquez-la… Par derrière !

Photo : Christophe Titimal

Sinon à quoi servent les copines pardi ! Les séances briefing, débriefing, rebriefing autour de bouteilles (au pluriel oui) de rosé sont faites pour ça ! Instaurez des réunions hebdomadaires avec vos bests : « critiquez-la aussi peu souvent que possible en la présence de son fils, mais devant vos amis à vous, vous pouvez vous lâcher » conseille Grégory. « On connait la complexité, la puissance du lien qui unit mère et fils dans l’inconscient de chacun. D’où, lorsqu’il « quitte sa mère » pour « une autre femme » une reviviscence forte des conflits œdipiens » explique Caroline Kruse, toujours dans son article au Huffington Post.

Darling n’en saura rien et pensera que tout va bien dans le meilleur des mondes, belle-maman vous trouvera soudainement très agréable et n’en sera que plus ravie, et vous vous sentirez beaucoup – beaucoup – mieux. Une stratégie rentable en somme.

Faites-en un atout 

Photo : Ernestine et sa famille

« Une belle-mère envahissante peut être un atout » – si si ! -. « En effet, c’est une personne qui aime son enfant et qui aimera ses petits-enfants. Une potentielle très bonne grand-mère donc. Vous pourrez ainsi compter sur son aide si vous savez la mettre (un minimum) en valeur. » Opportuniste oui, mais réaliste aussi ! C’est vrai, il faut bien les occuper les grands-parents arrivés à la retraite ?! Rien de mieux qu’un bain de jeunesse pour vous faire revivre vos 30 ans…

Apprenez à céder

Photo : Laura Michel

On sait, ça fait mal, mais lâchez-donc le morceau une bonne fois pour toute ! On sait que vous n’êtes pas d’accord sur la politique du gouvernement, sur la meilleure façon de préparer le clafoutis aux cerises ou pour savoir si on dit pain au chocolat ou chocolatine, mais dans certains cas, mieux vaut laisser la victoire à son adversaire pour le bien de tous ! « Cédez sur certains points » – le pain au chocolat versus chocolatine – , « pour lui montrer que vous n’êtes pas obtue et fermée à la discussion, et restez intransigeante sur d’autres points » – l’éducation de vos enfants, par exemple -.

Sachez choisir vos batailles

Photo : Take a Breath Photography

Ce point rejoint le précédent, à savoir qu’il faut apprendre à « rester intransigeante sur des questions relatives à votre couple et votre intimité. L’éducation des enfants est centrale. Posez les contraintes et principes qui vous semblent les plus importantes. Pour le reste, laissez faire et laissez-la être une grand-mère, elle a un minimum de pratique » conseille Grégory. Pour le reste, « C’est au conjoint de séparer les femmes, de dire que c’est lui qui décide et de distribuer les rôles de chacun, en quelque sorte« , explique Aldo Naouri, pédiatre auteur de Les Belles-Mères, les Beaux-Pères, leurs brus et leurs gendres (Ed. Odile Jacob) dans un article de La Parisienne : « plus les hommes jouent leur rôle, moins ils laissent place aux conflits entre les deux femmes qu’ils aiment le plus au monde : leur mère et leur épouse » poursuit-il.

« Sortez du jeu de la rivalité » et respectez-la !

Photo : Reflex Mariage – Alexandre Chirouze
« Ses remarques intempestives vous blessent ? Ne répondez pas » affirme Grégory « comprenez même qu’elle a des talents et des compétences. Et acceptez qu’ils pourraient vous être utiles. Prenez ses conseils pour ce qu’ils ont de positif. » Mais surtout, « brus, respectez votre belle-mère! Belles-mères, laissez vivre le couple de votre fils  ! » répond Aldo Naouri. Il est en effet « primordial que les plus jeunes marquent du respect à l’endroit des plus âgées, au moins sur le plan formel, c’est ce qui incitera la belle-mère à être à son tour respectueuse. »  Alors, prête à fumer le calumet de la paix avec belle-maman ?

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus