FR Login
FR

Comment organiser le repas parfait pour la rencontre avec vos futurs beaux parents ? Les conseils de nos experts

Votre fiancé et vous êtes assez amoureux et sûrs de vous pour commencer à vous présenter mutuellement à vos familles respectives. C’est ici une grande étape qui peut vous sembler insurmontable tant le stress vous envahit rien qu’en essayant d’établir un menu. Pas de panique, nous allons vous donner quelques tips pour que ce moment se déroule à merveille. Pour mettre toutes vos chances de votre côté, suivez ces petites règles de base et les conseils de nos experts : Traiteur, coiffeurs et maquilleurs ont lié leurs forces pour vous.

Les conseils de nox experts

Votre coiffure

Crédits : Vanessa Madec

Vos cheveux vont représenter un petit challenge pour l’occasion. Bien évidemment, les possibilités sont multiples et dépendent de l’ambiance du repas. Est-ce un repas très habillé ou plutôt casual ? Avez-vous quelques facilités pour vois coiffer ou êtes-vous plutôt de celles qui ne se font jamais de coiffure seule ? Daniel Chavey de l’agence de coiffeurs et maquilleurs studio La Conciergerie conseille aux femmes aux cheveux courts qui n’auraient pas le temps passer entre les mains d’un professionnel de s’enticher de quelques accessoires : « Les accessoires sont très utiles ici. Ils aggrémentent et argumentent une coiffure« . On pense alors par exemple à un headband. Et si le repas prévu est plus huppé, que vous avez de longs cheveux mais pas de temps pour vous en occuper, prenez 15 minutes montre en main pour vous rendre dans un corner -Daniel Chavey le conseille fortement aux parisiennes puisque les corners sont nombreux dans la capitale- pour vous faire coiffer pour moins de 50 € ! Un chignon bien fait sera totalement approprié pour la situation.

Votre maquillage

La maquilleuse Michelle Goram conseille un maquillage neutre et naturel qui ne soit rien de plus qu’une mise en valeur. « Pour ce genre d’occasion, on est dans la même idée que le maquillage de mariage mais ce ne doit pas être la première chose que l’on remarque. Il ne faut pas en faire trop. » On privilégiera alors des teintes douces : champagne, brun, nude…La professionnelle souligne « Le nude, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas zéro couleur« .

Crédits : L’oeil derrière le Miroir

Pour vos lèvres, ne les privez pas de rouge à lèvres sous pretexte que vous allez manger. La maquilleuse recommande un produit longue tenue, beige, nude ou rosé, selon votre carnation. Si c’est plus de votre peau dont vous doûtez, ici, il n’y a pas de secret : Faites des soins ! Michelle Goram est formelle, vous aurez beau faire des maquillages travaillés et utiliser les meilleurs fonds de teint, rien ne pourra dissimuler des boutons ou une peau très sèche, par exemple. »On ne peut pas cacher un volume donc c’est en essayant de camouffler un bouton que vous obtiendrez un effet masque, un effet matière« . S’il est trop tard pour reprendre en main votre peau pour le repas avec vos futurs parents, il n’est pas encore trop tard pour la suite. Michelle Goram conseille : « Si vous savez que vous allez vous marier, alors mettez la gomme sur les soins« .  Il n’y a rien de pire qu’une peau qui ne paraît pas propre. Julie de Julie Coach Make Up, de son côté, conseille de miser sur la discrétion « On envisage une crème teintée ou une bb cream légère, on évite le liner car cela durcit les traits. Mieux vaut un regard plutôt doux toujours plus rassurant pour des parents, alors on va opter pour un fards dans des tons bronze doré ou bronze marron, ou bien un crayon en ras de cils que l’on floutera avec un petit pinceau pour éviter que cela charge trop les yeux, on ajoute du mascara et on arrête là. Pour les lèvres, on reste dans le naturel avec une couleur bois de rose. »

Votre tenue

Quant à votre outfit, attention, ce n’est pas parce que votre maquillage est très discret que vous pouvez faire n’importe quoi pour le reste de votre look. La maquilleuse explique « Il faut une lecture harmonieuse entre votre maquillage, votre tenue et votre personnalité« . Bref, soyez vous même, mais n’en faites pas des tonnes. Pour ce repas, ne vous déguisez pas et optez pour des vêtements que vous avez l’habitude de mettre, cela vous rassurera.

Crédits : Sylvain LE LEPVRIER

Le menu

S’il y a bien une chose avec laquelle vous pourrez faire diversion lors de ces quelques heures de stress intense, c’est le contenu du repas. Si vous êtes une piètre cusisinière mais souhaitez montrer à vos futurs beaux parents que vous pouvez faire des efforts, à vos risques et périls. Mais dites vous qu’il est totalement envisageable de faire croire à vos beaux parents que vous êtes à l’origine d’un repas que vous n’avez pas du tout cusiné. Eh oui, à vous de voir si vous préférez l’honnêteté, mais Meriem de Entre-Mets nous l’assure « C’est tout à fait crédible : Nous préparons un plat, et le client l’emporte chez lui pour finir la cuisson ou le dresser à sa guise…« .

Crédits : Shutterstock

Si au contraire, vous voulez vous retrousser les manches, Meriem conseille d’opter pour des plats susceptibles de plaire à tout le monde, tant au niveau du goût que de la cuisson. Ici, les volailles sont donc à envisager. « Le suprême de volaille farci aux champignons, par exemple, est une idée : Pas de souci de viande bleue ou à point !« .  Concernant les accompagnements, allez chercher du côté des basiques comme le riz ou les pommes de terre avec un bon gratin dauphinois.

Meriem met en garde les couples qui auraient oublié l’essentiel : Attention aux régimes particuliers : Bio, halal, casher, végétarien…Prenez également en compte les possibles allergies de vos convives : Intolérence au gluten, au lactose, à l’arachide. Un drame est si vite arrivé.

Les grandes règles de base à respecter

Pas de grossierté

Vous en avez honte : Quand vous paniquez ou n’êtes pas très à l’aise, vous jurez à tout-va, c’est compulsif, et c’est très moche. Faites vous violence, c’est important ! Quitte à tourner votre langue 100 fois dans votre bouche avant de vous exprimer, surveillez votre vocabulaire comme jamais. Nous ne vous recommandons pas pour autant de vous faire passer pour quelqu’un d’autre avec un langage châtié que vous maîtrisez à moitié, mais rayez certains mots de votre repertoire pour au moins quelques heures.

Crédits : Marine Szczepaniak

Pas de mention d’histoires trop personnels

Avant le grand jour, discutez bien avec votre Jules au sujet des Do et Don’t. Un petit brief s’impose. Y a t-il des anecdotes qu’il vaudrait mieux éviter de raconter ? Existe t-il des sujets tabou qui pourraient potentiellement déclancher une tempête ? Et oui, il est très probable que votre compagnon ait de grands secrets -comme vous-et dont seule vous êtes au courant. Et si son voyage au Tibet il y a 5 ans avec son meilleur ami Jean était en réalité -du moins la réalité de ses parents- un séminaire avec son entreprise ? Tout comme son job de serveur au fast-food du coin, n’était-ce pas plutôt un CDD à la banque ? « Comment ça son année de césure ? » Il vous avez parlé d’une dernière année redoublée… Vous avez compris le principe. Soyez de mèche avec lui, évitez les esclandres.

Crédits : Mya Photography

D’un point de vue général, nous vous déconseillons de parler de politique…Laissez cela pour plus tard, le premier repas n’est pas franchement le meilleur endroit pour titiller les convictions des beaux-parents.

Pas de moqueries sous couvert de second degré

Crédits : Isasouri

Afin de trop vouloir être appréciée par vos futurs beaux-parents, vous pouvez en oublier votre compagnon ou même pire, lui attribuer une place peu reluisante. Il arrive bien souvent que les gens sympathisent entre eux en taquinant leurs amis communs et c’est un grand tort quand ces taquineries deviennent un peu trop insitantes. Lors de cette journée, votre petit-ami n’est pas le maillon faible qui reliera les deux partis. Et non, le second degré n’a pas toujours bon dos.

Cela peut paraître paradoxal étant donné le nombre de règles que nous venons de vous lister, mais l’important est d’être vous-même et d’être naturel. Le but est d’être à l’aise et de mettre tout le monde à l’aise. Si vous êtes stressée, imaginez dans quel état d’esprit est votre fiancé et même peut-être ses parents. Votre souhait est d’être « validée » par eux, mais ces derniers ont peut-être la même volonté, et donc la crainte de ne pas être à la hauteur. Oui, tout de suite, cela détend.

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

En savoir plus

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus