Corentin et Marjolaine: un mariage Mâconnais haut en rire, en couleurs et en Lego !

Rencontrer l’amour de sa vie à 14 ans, le demander en mariage de façon originale et lui organiser le mariage de ses rêves, en alliant lego et fleurs de façon chic. L’histoire de Marjolaine et Corentin nous inspire et la photographe, Kathleen de Mollygraphy Photography a su capturer pour nous tous ses moments inoubliables.

La rencontre

On s’est rencontré il y a maintenant 14 ans, c’était l’été 2003. On était toute une bande à passer les soirées d’été en bas du lotissement de mes parents. Corentin était l’ami d’un ami de mon grand-frère et un soir il nous a rejoint « aux escaliers ». Il est arrivé sur sa moto, un pack de bières en équilibre sur le capot, on s’est remarqué tout de suite, mais la différence d’âge nous semblait énorme à l’époque, j’avais 14 ans et lui 18. Dès lors, on est devenu amis et il est revenu tous les soirs de ce fameux été 2003.

À la rentrée de septembre, il a commencé à travailler et moi je suis retournée au collège, mais il m’accompagnait le matin, il prenait le train avec moi jusqu’à Lyon, on passait des heures au téléphone le soir. Fin novembre, j’ai pris les devants et lui ai dit qu’il comptait beaucoup pour moi et que je croyais qu’il était plus qu’un ami. Le lendemain, on s’est embrassé pour la première fois, là où on s’est vu pour la première fois, cinq mois plus tôt.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

La demande

La demande a eu lieu le 2 août 2014, au Cinq Terres, en Italie, mais ce n’est pas lui qui l’a faite…Messieurs, vous avez toute ma sympathie et ma compréhension pour le stress et l’angoisse que demander la main de son/sa chéri(e) représente.

Cela faisait un moment que je voulais lui demander sa main, mais on n’est jamais sûr que ce soit ok, qu’il ne va pas le prendre mal. Au détour d’une conversation chez des amis, Corentin a dit qu’il ne voyait pas pourquoi on était encore dans ce schéma vieillot des hommes qui demandent. Puis, il a ajouté que comme tout le monde savait que je voulais me marier avec lui, il lui semblait logique que ce soit moi qui lui demande s’il voulait m’épouser… Autant vous dire que ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde !

PH : Mollygraphy Photography

Sauf que là était le début d’un long cheminement : comment faire ? Il n’est pas bijoux, une bague était exclue, lui demander de but en blanc aussi, écrire une lettre ne me convenait pas. Puis une amie qui travaille chez Cartier m’a soufflé un début d’idée. Une de ses clientes a offert une montre à son amoureux et a fait graver au dos du cadrant « Veux-tu m’épouser ? ». Oui, c’était ça qu’il fallait, mais pas avec une montre.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Corentin est un fan inconditionnel de Lego. Avec mon papa qui a une bijouterie, Cohenbijoux, nous avons créé pour lui un personnage Lego en costume et chapeau haut-de-forme, taille réelle, recouvert d’or. Sur le dos du Lego était gravé : « Veux-tu m’épouser ».

Je lui ai offert un soir, après avoir regardé le film « L’aventure Lego », ça ne s’invente pas une coïncidence pareille ! Il a été très ému et il a dit « oui ».

De retour à la maison, nous nous sommes mis en quête d’une bague de fiançailles. Nous avons eu la chance de pouvoir aller choisir une pierre directement dans un atelier. Ensuite, Corentin et mon père se sont occupés de la monture de la bague. Finalement, Corentin me l’a offerte dans notre restaurant préféré, le soir de nos 12 ans, c’est-à-dire, à mi-chemin des préparatifs du mariage. C’est une bague d’inspiration art-déco en or rose avec une tourmaline verte rectangulaire et un pavage diamants double de chaque côté : une merveille !

les préparatifs

Nous voulions faire un mariage « home made » à notre image et surtout, avoir le temps. On s’y est donc pris deux ans à l’avance, afin d’organiser un mariage en deux temps.

Le mariage civil à la maison en petit comité, en avril, où nous nous sommes unis dans la mairie du village de nos parents, puis nous avons fait un goûter chez mes parents et le soir, nous sommes allés au restaurant, avec la famille et les amis proches.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Puis une énorme fête avec une cérémonie laïque dans le Mâconnais, le 18 juin.
Pour cette dernière, il nous fallait un lieu de réception. Nous voulions un endroit élégant, en pierres, mais qui ne fasse pas château. Nous avons eu un coup de cœur pour le premier lieu de réception que nous avons visité. C’est qu’on avait pas mal de critères et jackpot pour le Château Pruzilly, qui est un paradis sur terre et dont les propriétaires Jean-Paul et Anna sont topissimes. On se sent à la maison chez eux et on sent que tout va bien se passer. C’est très reposant comme sentiment. On sait qu’on peut leur faire confiance et qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises. Le Château Pruzilly est un ancien domaine viticole, c’est une énorme maison en pierres surplombant la vallée de vignes, rénovée avec beaucoup de goût. C’était parfait ! À tel point qu’on pense fêter nos 5 ans de mariage là-bas par une nouvelle fête.

PH : Mollygraphy Photography

Pour la déco, nous avons tout fait nous-même, des chemins de tables, aux vases pour les fleurs (des bouteilles de vins récupérées puis peintes, pour les épicuriens que nous sommes), en passant par les marques place et les arrangements floraux. Un vrai travail d’équipe. C’était super de partager ça avec nos proches sous forme d’ateliers déco. Tout le monde a participé en fonction de ses talents.

Nous n’avions pas de thème, en fait le thème c’était nous, on a mis tout ce qu’on aime dans ce mariage. Il y avait donc : des noms de tables Kaamelott parce que nous sommes des inconditionnels de la série, des personnages Lego Kaamelott, que nous avons élaborés, après 4h passées dans un LegoShop et de nombreuses fleurs de chez Jaune Pivoine.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Nous avons offert à nos invités des petits pots de confiture de pêches de vigne, faite maison avec les fruits du jardin de ma marraine et des sachets de mini-saucissons et mini fromages de chèvre à la place des dragées. Parce que c’est fun et qu’on aime bien plus le fromage et le saucisson que les dragées !

Nos faire-part ont été réalisés par Amandine, de Papier et Poésie. Elle a tout de suite compris qui on était et la papeterie était encore une fois totalement à notre image, c’est-à-dire tout sauf conventionnelle. Pour les textes des faire-part, on ne voulait pas du texte habituel, mais quelque chose de décalé, élégant et bien sûr que nos parents soient inclus. Après plusieurs essais, on a trouvé, et nos invités nous ont dit avoir adoré.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Pour le traiteur, Traiteur du Val de Saône, nous avons eu un coup de cœur : tant pour la qualité des produits que pour la gentillesse et le professionnalisme d’Isabelle et de l’équipe. Pour la musique, les cousins de Corentin, qui sont des musiciens professionnels ont assuré.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Recherche de premier plan également : le photographe. Nous n’avons pas de photos de nous, Corentin déteste poser. Autant vous dire qu’on partait un peu mal, mais toute l’angoisse s’est envolée quand nous avons rencontré Kathleen, de Mollygraphy Photography. On a accroché tout de suite. Le travail de Kathleen est tout en délicatesse et en élégance tout en restant très naturel, ce qu’on souhaitait pour nos jolis jours. Résultat, on a adoré les sessions photos, des merveilleux souvenirs.

Côté tenue, une amie couturière a confectionné pour moi une robe pin-up pour le mariage civil et pour le 18 juin j’ai choisi une robe chez Cymbeline. Nous avons eu quelques soucis avec le costume de Corentin, fait sur-mesure, mais qui n’a pas été fait dans le bon tissu… Finalement, c’était plutôt une bonne nouvelle, comme ça lui aussi a pu avoir deux tenues différentes pour le civil et le 18 juin, magnifiquement confectionnées par sur mon 31.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Le jour J

Nous avons privatisé le Château Pruzilly depuis le vendredi, afin de tranquillement installer la salle la veille et le jardin le matin. Mon frère, qui est pâtissier, a préparé notre wedding cake le samedi matin sur place. Être sur place avec les proches était génial, nous avons beaucoup ri, beaucoup bu.

Une fois qu’on était tous les deux habillés, nous avons descendu l’allée au bras de nos parents et le stress n’a plus eu sa place. On était bien ! La cérémonie organisée par nos témoins et orchestrée par une amie très proche a été sublime et pleine d’émotions. Il faut dire que les discours sont restés secrets jusqu’au dernier moment.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Vers la fin du cocktail, nous avons fait le lancer de bouquet alternatif. Sachant que c’est moi qui ai demandé sa main à Corentin, on a donc fait un lancer de Lego, aux hommes non mariés de l’assistance. C’était à mourir de rire, et très touchant aussi. Au début, ils ont tous fait la tête, mais il fallait les voir comme ils se sont animés pour récupérer le précieux sésame.

Puis, Kathleen nous avait proposé de faire les photos de couple à la fin du cocktail et c’était une idée en or ! On s’est donc éclipsé pour une parenthèse à deux, un peu plus haut dans le village. C’était magique : se retrouver en amoureux ! À notre retour, le repas a commencé puis la soirée.

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Pendant la réception, nous avons organisé plusieurs animations : un discours pour remercier les personnes qui ont participé aux ateliers déco, avec photos à l’appui, puis nous avons diffusé le film du mariage civil puisque nos invités du 18juin n’étaient pas présents ce jour-là et enfin, nous avons organisé un photo-mime, c’était à mourir de rire, nos invités ont participé par équipe de 3 et ce sont les meilleures photos de la soirée !

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Nous avons profité à fond de cette journée ! Le lendemain soir, quand nous sommes rentrés chez nous, Corentin a dit : « Merci, je ne sais pas comment tu as fait pour organiser exactement le mariage dont j’avais rêvé ».

PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography
PH : Mollygraphy Photography

Le mariage de Marjolaine et Corentin vous a plu ? Voici les prestataires qui y ont participé : Photographe : Mollygraphy Photography / Fleuriste : Jaune Pivoine / Robe de mariée : Cymbeline/ Costume du marié : Sur Mon 31 / Lieu de réception : Château Pruzilly / Coiffure et Maquillage : Mzelle Coiffure / Dj : David Besse / Alliances et Bague de fiançailles : Cohenbijoux / Traiteur : Traiteur du Val de Saône / Papeterie : Papier et Poésie

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus