Coucher le premier soir : on fonce ou pas ?

“Suis-je ce genre de filles ?”, “Va-t-il me juger ?”, “Va-t-il moins me respecter si on le fait maintenant, vais-je moins me respecter ?”… Autant de questions que de préjugés accompagnent nos premiers rendez-vous et nos envies de passer notre nuit avec ce dernier. Avec l’aide du psychologue et auteur spécialiste des relations hommes-femmes Yvon Dallaire, nous avons tenté de répondre à ces interrogations.

Photo : Coralie Polack

A l’heure de la culture du date notamment motivée par les applications Tinder et autres Happn, les premières tentatives de drague n’attendent parfois même pas le premier rendez-vous physique avant de se manifester. Il est donc de plus en plus fréquent que nous sachions si l’on fait de l’effet à notre potentiel partenaire avant même de l’avoir rencontré. Du temps gagné et des doutes en moins qui peuvent nous inciter à revoir nos principes ou notre timidité habituelle. Si l’on plaît à son rendez-vous galant, qu’on le sait et qu’il nous plait à nous aussi, pourquoi attendre avant de faire l’amour ? Peut-être pour ne pas répéter ses erreurs du passé, mais pas que.

En 2014, l’Insee dévoilait qu‘un quart des mariages était des remariages pour au moins un des deux conjoints. Selon notre expert, les gens se mettent en couple trop rapidement, “avant même de savoir exactement avec qui ils s’associent”. Il explique : “Nous sommes dans la consommation, et non dans le désir ou la construction de quelque chose, et à la première crise, le couple démissionne. A force de jeter après usage de la sorte, on risque de devenir désabusé, et de croire que plus rien n’a de valeur”. Eh oui, la société de consommation dont on nous parle tant s’illustre aussi dans nos relations. Si vous vous reconnaissez là et avez envie de tenter quelque chose de différent avec votre prochain Jules, vous devriez sûrement prendre votre temps pour votre prochaine relation.

Photo : Anais Roguiez

De quoi ai-je envie ?

En réalité, c’est cette question que vous devriez vous poser. Si vous souhaitez un coup d’un soir, c’est tout bonnement inutile de vous torturer l’esprit. Ecoutez votre corps, tout simplement. En revanche, si vous voulez construire quelque chose de durable avec l’homme qui se trouve en face de vous et que vous avez déjà regretté des relations “consommées” trop tôt, il peut être utile de réfléchir un minimum au pour et au contre avant de lui proposer un “dernier verre”.

Est-ce important pour moi de me faire désirer ?

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire,” rappelle le psychologue Yvon Dallaire. C’est peut-être un triste cliché qui a la vie dure, mais nombreux sont celles et ceux qui associent sexe au premier rendez-vous à fille/garçon facile, ce qui peut parfois ruiner un début de relation. Le risque alors, c’est que votre partenaire pense que vous ne voulez de lui qu’un bon moment, rien de plus, et que cela fait partie de vos habitudes.

Le spécialiste des relations hommes-femmes poursuit : “ce qui est facile à atteindre a beaucoup moins de valeur que ce pour quoi je dois me battre. J’ai quelques fois en consultation des femmes de 35 ans environ qui commencent à paniquer par rapport à leur échéance biologique, qui n’ont pas d’enfant mais ont eu 5 à 8 débuts de relations ayant duré deux à trois ans maximum. Le temps de la passion. A la question “au bout de combien de rendez-vous couchiez-vous généralement avec vos partenaires ?”, beaucoup me disent qu’au-delà de trois, si elles n’ont pas fait l’amour, elles ont peur que l’homme se désintéresse”. Le constat est clair, et la conclusion que l’on peut en tirer l’est tout autant : faites l’amour quand vous en avez envie, mais ne le faites pas pour les mauvaises raisons. Il ajoute “Ces femmes pensent qu’en faisant l’amour rapidement, l’homme avec lequel elle voudrait peut-être construire quelque chose restera. Bien-sûr ce n’est pas forcément vrai. Certes, lorsque les hommes regardent une femme, ils la voient entre autres comme un objet sexuel, mais l’homme recherche lui aussi une partenaire de vie. Ils penseront donc parfois que si elle s’est donnée aussi rapidement, c’est qu’elle s’est donnée de la sorte dans le passé. Ils se demanderont s’ils peuvent se fier à cette femme”.

Yvon Dallaire met en garde les femmes qui coucheraient le premier soir non pas pour elles mais pour engager une relation le plus tôt possible : “Si vous ne le faites pas pour vous, pour votre plaisir, alors vous risquez plus tard de le regretter, d’avoir honte et de culpabiliser”.

Photo : La Danse de l’image

Ai-je besoin et envie de connaître cet homme ?

Un, deux, ou trois rendez-vous, concrètement, ça veut dire quoi ? “A peine dix heures passées ensemble” nous répond le psychologue. Assez pour avoir cerné votre potentiel partenaire selon vous ? Pas franchement, soyons honnête.

Une stratégie que propose le psychologue : une “période probatoire de trois à six mois, comme le ferait un employeur avec un potentiel salarié”. Surréaliste ? Eh pourtant, nombreux sont les amoureux ayant testé cette technique après plusieurs déceptions amoureuses. Le dernier exemple en date : Miranda Kerr et son fiancé Evan Spiegel.

Quid de la passion ?

Le psychologue l’accorde, lorsqu’un couple connaît un coup de foudre, cela se traduit inévitablement par du sexe. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de sexe. Mais “en général, les relations qui durent ne sont pas basées sur la passion mais sur l’amour, et l’amour c’est ce qui se développe -ou non- au fur et à mesure. Elle dure en général une dizaine de mois, et alors vous êtes amoureux de vos sensations, vos rêves, et des hormones du plaisir que vous dégagez mutuellement. On appelle cette période l’adaptation hédonique : la passion diminue pour laisser place à la vraie découverte de l’autre”. En clair, la confusion entre le plaisir charnel et le véritable amour est d’autant plus grande au tout début d’une relation.

Photo : Benjamin Brette

L’amour et le sexe, incompatibles ? Vraiment ?

En voilà un scoop ! Le psychologue nous concède : « Vous pouvez bien-sûr apprendre à connaître votre partenaire tout en lui faisant l’amour, mais il faut pour cela que vous vous montriez tous les deux sous votre vrai jour dès les premières heures. C’est presque impossible étant donné que vous êtes dans la phase de séduction ».  L’idée serait donc de prendre le temps de connaître l’homme que vous souhaitez avoir à vos côtés le plus longtemps possible et non de confondre la passion avec l’amour, qui, lui, ne peut se construire en seulement trois rendez-vous. Si votre conquête n’accepte pas cette période qui semble importante à vos yeux, tant pis pour lui… et tant mieux pour vous.

Retrouvez le psychologue et auteur Yvon Dallaire sur son site et sa page Facebook et lisez son dernier ouvrage Petit cahier d’exercices des couples épanouis sous la couette, aux éditions Jouvence.

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus