FR Login
FR

Georgia et Mauro : un sublime mariage mixte et une Garden Party en bord de Seine…

Georgia et Mauro ont pris leur temps de préparer leur grand jour minutieusement. Leur mariage mixte, plein d’amour et de richesses culturelles, est truffé de détails DIY… Une sublime union, mise en lumière par Sophotographie.

Photo : Sophotographie

La rencontre

Mauro et moi nous sommes rencontrés à Londres. Il travaillait à la réception de l’hôtel où je séjournais pour une semaine, le temps de passer quelques entretiens. Un soir, j’ai essayé de ne pas faire de bruit en fermant la porte d’entrée, afin de ne pas réveiller les autres clients et cela l’a fait sourire. Il m’a gentiment expliqué que, depuis les chambres, on ne pouvait pas entendre ce qu’il se passait à la réception. Son accent latino m’a de suite charmée et j’ai appris qu’il venait d’Argentine. Nous avons continué à discuter de tout et de rien… Je lui ai raconté mon expérience dans des chorales de gospel et il m’a donnée rendez-vous le lendemain matin ! Étant ancien professeur de guitare, il voulait absolument entendre ma voix.

Deux jours après notre rencontre, je suis rentrée à Paris… Je l’ai de suite appelé pour prendre de ses nouvelles. De retour à Londres, nous reprenons contact. Je séjourne cette fois dans un autre hôtel et l’informe que je vais ensuite loger chez ma cousine. Il me propose de venir chez lui… Je n’en suis jamais repartie…

Photo : Sophotographie

La demande

Nous étions ensemble depuis 8 mois lorsque Mauro a fait sa demande, le 3 mai 2014. Il est venu me chercher au restaurant dans lequel je travaille en tant que pâtissière… Je terminais à 23 heures, j’étais épuisée et mal habillée tandis que lui portait un costume. Il était beau comme un prince. Prétextant une fête commémorative en l’honneur des Beatles dont il est fan, il me supplie de l’accompagner au célèbre studio d’Abbey Road… J’hésite puis fini par accepter.

Arrivés sur place, la rue était déserte ! Il me dit qu’il s’est certainement trompé d’heure et me demande de patienter avec lui avant de m’avouer qu’il s’est peut-être trompé de jour !! Abbey Road était en fait un prétexte pour être filmés par les cameras faces au studio, qui diffusent en live 24/24h afin que nos familles en France et en Argentine puissent “assister” à la scène… J’entends alors notre chanson : All of me, de John Legend. Il me dit qu’il m’aime, à quel point j’ai changé sa vie, qu’il ne se voit plus sans moi… Il se met à genoux, je suis en larmes, mais ce n’est que lorsqu’il ouvre un écrin contenant une magnifique bague en or blanc que je réalise ce qui est en train de se passer. J’ai répondu sans hésitation… Oui.

Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie

Les préparatifs

Etant un couple mixte vivant à l’étranger, nous avons été contraints -pour notre plus grand bonheur- d’avoir 3 mariages :
– Le civil en comité restreint… Nos témoins et les officiants seulement ! Il a eu lieu en septembre en Angleterre, où nous résidons, de façon à faciliter la paperasse administrative.
– Une messe catholique, en Argentine en novembre. Sa mère était trop malade pour faire le déplacement en France et ma famille trop nombreuse pour envisager une organisation correcte… C’est donc accompagnés d’une cinquantaine d’invités que nous avons dîné dans un “Pizza Libre” !
– Un grand mariage en France !

Suite à l’annonce de nos fiançailles, ma sœur et ma cousine Christiane (alias mes wedding planner) s’étaient chargées de nous trouver la salle, qui incluait la restauration… Ça en moins à chercher ! Une autre cousine, chanteuse dans une chorale, s’est chargée de me trouver les musiciens pour la cérémonie, qui par bonheur connaissaient aussi un excellent DJ ! Sans oublier qu’une copine-future-mariée m’a recommandé les services de sa fleuriste ! Merci le bouche à oreille !

Pour le reste, tout a été DIY ! Merci Zankyou, Instagram et Pinterest ! Les invitations en cuir ont été le plus longues à réaliser, mais le résultat en valait la peine ! Une amie douée en informatique a élaboré le livret de messe, imitant un journal américain, génial ! Pour les cadeaux des invités, nous avons essayé de mettre nos deux cultures à l’honneur : un petit pot contenant de la dulce de leche, des petites bouteille de Kremas en clin d’œil à Haiti, et un fudge en rappel de l’Angleterre, le tout emballé dans des boites, scellées par un nœud corail, couleur thème de la journée !

Si trouver le costume de Mauro s’est avéré beaucoup plus facile que prévu, mes tenues ont été un véritable casse-tête. Aucune robe ne rentrant dans mon budget ne me plaisait, et les rares que j’appréciais étaient hors budget (plus de 9 000 pounds !)… J’ai donc mis du temps à dessiner mes robes, et ce n’est que 2 mois avant le jour J que mes dessins étaient finis… opération commando pour trouver une couturière acceptant de travailler dans de si courts délais… Merci Diana Piatek !

Pour la chorégraphie, mon mari s’est transformé en véritable coach, m’encourageant à rester à la salle de sport jusqu’à 3 heures du matin plusieurs fois par semaine pour répéter, répéter et répéter ! Il s’est aussi chargé de la bande son, modifiée à mon insu pour me faire une petite surprise !

Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie

Le jour J

Enfin, le 3 juillet 2015, après 8 mois de préparatifs, nous avons célébré notre vrai grand mariage !

Je n’ai pas vraiment stressé le jour du mariage, malgré le rush qui m’attendait :
– Être sur que les invités arrivant d’Espagne et d’Angleterre trouvent le point de rencontre où le chauffeur (en retard d’une heure) les attendrait et garder mon calme lorsque le futur marié plein de stress m’appelle pour me l’annoncer…
– Aller chez l’esthéticienne… Mais déjà en retard pour le RDV avec la coiffeuse, pas le temps de faire les jambes.
– Finalement ce serait pas mal d’avoir une pièce montée de macaron pour le Candy bar non ? Voilà ce que je m’étais dit la veille… Retour chez le pâtissier ! Pour info, la pièce montée n’a pas survécu au trajet… 200 euros dans le vent.
– Trouver un taxi pour aller au domaine
– Se faire coiffer et s’assurer que la personne chargée de régler les prestataires le jour J soit présente lors de ladite prestation…Quelqu’un peut me dépanner de quelques euros ?
– Maquillage ! Enfin quelque chose qui se passe sans imprévu ! Bien qu’ayant du retard…
– Mettre ma robe… Mais j’aurais d’abord dû m’assurer de ne pas avoir pris de poids… La robe de cérémonie ne se fermait plus dans le dos, donc système D… On a rafistolé le tout comme on l’a pu !
– Faire mon entrée, déstresser, et profiter !

Vous l’avez compris, la matinée a été un véritable marathon, mais l’après-midi s’est déroulé comme dans un rêve ! Allant de surprise en surprise ! C’est au bras de mon papa, venu  d’Haiti pour l’occasion que j’ai fait mon entrée, sur All of me, interprétée par mon frère. Etant déjà mariés 2 fois, je ne pensais pas être si émue ! Pour la journée, nous avions convié les invités à venir chapeautés, étant donné que nous vivons au pays du chapeau… Tout le monde a joué le jeu ! Une Garden Party a fait office de vin d’honneur, avec vue sur la Seine. Le groupe Presteej nous ont délectés d’une superbe chanson reprise en chœur par les invités ! Sans parler de Michel, notre talentueux flair bartender qui nous en a mit plein la vue avec ses jonglages et ses flammes !
Lors du dîner, rythmé par notre super DJ et un groupe de musique de troubadours Haïtiens, c’est un délicieux repas gastronomique français que nous avons dégusté !

C’est la tête dans les étoiles dans les yeux et le sourire aux lèvres que nous avons quitté la salle de réception, à 4h du matin. Les remerciements et félicitations des convives, le fait de célébrer notre union entourés de nos proches venus des 4 coins du monde et voir différentes générations danser ensemble… La course folle en valait largement la chandelle !

Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie
Photo : Sophotographie

Si comme nous, vous avez aimé le mariage plein de joie de nos deux amoureux, retrouvez vite leurs prestataires ! Tenues de la mariée dessinées par elle-même mais réalisées par Diana Piatek // Chaussures de la mariée : Office // Tenue du marié : Moss Bros // Chaussures du marié : James White // Photographe : Sophotographie // Salle de réception : Yatch Club du Coudray // Wedding cake : Les gâteaux de Belo // Bartender : Bar de luxx // Maquillage : Solange de chez MAC // DJ : DJ Skety // Fleuriste : Les fleurs d’Annie, à Bretigny sur Orge

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus