FR Login
FR

Mais que pense la nouvelle génération du mariage ? Nous avons mené notre petite enquête…

On les appelle la génération Y, ils ont connu les débuts d’internet, ont grandi en apprivoisant les réseaux sociaux et vivent dans une société de plus en plus mondialisée où la mobilité des individus est valorisée. Ces digital natives connaissent les difficultés de vivre une relation à distance, les rouages des sites de rencontres, l’apogée des fast-food et l’augmentation croissante du nombre de divorce. Ils ont entre 20 et 30 ans, s’approchent de l’âge où le mariage devient une option envisageable et nous, du fond de nos bureaux, nous nous interrogeons : cette génération-là partage-t-elle les mêmes valeurs du mariage que sa prédécesseuse ?

Au final, qu’est-ce que le mariage? Le dictionnaire définit ce mot comme étant « l’acte solennel par lequel deux personnes établissent entre elles une union dont les conditions, les effets et la dissolution sont régis par le Code civil et/ou par les lois religieuses ». 

Union qui est souvent considérée comme  l’engagement ultime, l’officialisation de l’amour entre deux personnes, l’envie commune de partager chaque instant côte-à-côte et ce, quelqu’en que soient les obstacles.

Avec tous les changements et les avancées technologiques auxquels a fait face la génération Y, on peut effectivement se demander si les personnes nées entre les années 1980 et 2000 croient toujours au mariage et si les valeurs véhiculées par cet engagement sont toujours les mêmes. Et dans un second temps, si les tendances et les mentalités ont évolué quand vient l’heure de parler « mariage » ?

Nous avons tenté de répondre à ces questions grâce à l’aide de professionnels du secteur du mariage qui, au fil des années, se sont attachés à satisfaire vos envies de futurs mariés.

Crédit : L’OEil derrière le Miroir Photographie

1. La nouvelle génération vue par les CREATRICES DE ROBE DE MARIEE

“Au final, y a-t-il des différences?”, s’interroge Elise Hameau. « Le mariage reste de part sa définition un engagement, poursuit Odile Léonard, je ne pense pas que sa signification ait changé dans l’esprit des mariées. » Laure de Sagazan ajoute à cela qu’il n’existe toutefois plus un seul type de mariée mais des milliers : chacune d’entre elles apporte son empreinte à son mariage en faisant ressortir son côté rock, bohème, rétro avec des robes courtes, longues, blanches ou avec des couleurs. Le mariage pour les jeunes femmes des années 90 et 2000 a gardé sa signification et reste « le plus beau jour de la vie d’un couple », comme le précise Catherine Varnier, cependant, il est désormais célébré de différentes façons.

 

Crédit : Elise Hameau
Crédit : Odile Léonard

La robe blanche est-elle de la partie ?

Selon nos créatrices, la traditionnelle robe blanche ne se démode pas cependant, les futures mariées mettent un point d’honneur à se sentir séduisantes et non pas déguisées dans leur tenue. Ces jeunes femmes ne se laissent plus influencer par l’environnement familial, elles savent ce qu’elles veulent et ne veulent pas. Les années passées ont bien évidemment engendré certaines modifications, notamment au niveau de la légèreté, de la fluidité, de la coupe et de la longueur. Toutefois, celles-ci ne semblent pas avoir influencé la couleur de la robe de mariée.

« La couleur blanche est toutefois également à nuancer, le blanc reste en effet une couleur identitaire : de nos jours on parle davantage de blanc cassé, d’ivoire plutôt que de blanc optique », nous précisent Laure de Sagazan et Catherine Alhinc.

Nous avons donc constaté qu’un mot se distingue du discours de nos designers : tradition. En effet, les années se fanent cependant le traditionnel semble traverser les âges sans jamais vieillir. Quant au voile, nos experts precisent qu’il est désormais plus vu comme un accessoire de mode et ce, malgré sa forte symbolique. Le choix est donc bien plus personnel qu’il ne pouvait l’être auparavant : celles qui ne se sentent pas à l’aise avec le voile optent pour une couronne de fleurs, un diadème ou encore un peigne alors que certaines préfèrent porter celui de leur mère, par exemple.

Crédits : Catherine Varnier
Crédit : Laure de Sagazan

Mais alors, en quoi la robe de mariée a-t-elle évolué?

C’est sans doute cette volonté de confort et d’élégance qui ont motivé les futures mariées à pousser les créateurs à se réinventer. Adieu les robes meringues encombrantes et peu pratiques, bonjour les tissus fluides, agréables à porter donnant un galbe nouveau au corps féminin. Elise Hameau le souligne d’ailleurs: “cette année, ce sont les matières douces telles que la soie et la dentelle de Calais qui ont séduit. Niveau coupe, c’est indéniablement les robes dos-nu qui ont gagné le coeur des futures mariées.” Sa consoeur, Catherine Varnier, insiste sur le fait que “les robes sont en effet de plus en plus légères grâce à l’utilisation de mousseline et d’organza”. Quant à la fameuse robe bustier qui en a séduit plus d’une, cette dernière s’octroie une nouvelle jeunesse en se voyant combiner avec un top en dentelle: classique et modernité s’affirment comme l’association gagnante.

Crédits : Catherine Alhinc

2. La génération Y à travers la papeterie de mariage, ça donne quoi ?

Selon les statistiques, l’âge moyen auquel les couples de la génération Y se marient augmente. Nos experts en papeterie de mariage nous confient avoir affaire à de plus en plus de jeunes trentenaires. « Lorsqu’un couple décide de franchir le cap, la décision est donc mûrement réfléchie. La préparation du joli jour est d’autant plus élaborée, pensée, personnalisée. Les couples (et plus seulement la gente féminine) souhaitent marquer les esprits par leur originalité et laisser transparaître leur personnalité dans toutes les phases du mariage : chose qui n’était pas une priorité ou une demande particulière il y a plus de 10 ans », ajoute Les Cartes de l’Aimant.

Crédits : Les Cartes de l’Aimant
Event of paper renchérit en soulignant qu’en effet « la personnalité de chacun est bien plus affirmée qu’auparavant et qu’en cela, les mariages ont pris une voie différente de celle emprunter par leurs prédécesseurs. Néanmoins, chacun des professionnels interrogés insiste sur le fait qu’au delà l’originalité, ce sont surtout des faire-part faits sur-mesure et à leur image que les futurs mariés recherchent.
Crédits: Event of Paper

Les faire-part sont-ils donc si différents de ceux imprimés il y a 40 ans ?

« Oui mais » nous répond Crème de papier. « Ces invitations doivent retranscrire aussi bien le ton que vous souhaitez donner à votre mariage que votre personnalité cependant dans le fond, elles sont sensiblement identiques. » Traditionnelles dans les fondements comme par exemple dans le contenu des textes : date, horaire, lieu, date de réponse souhaitée, etc.  Modernes dans la forme : les couples veulent étonner, innover, avoir un carton d’invitation unique et original. La modernité réside donc dans le fait de créer des choses non vues / non réalisées.

« Cette modernité est donc puisée dans la typographie, les couleurs, le graphisme », nous informe Titeperrine. On voit clairement le style vintage revenir en force cette année. Vintage, de l’ancien donc. Du moderne avec de l’ancien, du neuf avec du vieux : le parallèle est fait.

Crédits : Crème de Papier

D’où vient cette volonté de différent, de modernité ?

La réponse est simple : Internet. En effet, Internet a joué un rôle particulier dans l’engouement qu’ont les couples de la génération Y pour l’originalité, le sur-mesure et la personnalitsation. L’Atelier d’Elsa nous avoue que « les amoureux sont souvent très renseignés grâce aux idées piochées sur les blogs mariage, Pinterest ou sur les magazines spécialisés ». Elle poursuit en disant que « les futurs mariés sont bien plus impliqués aujourd’hui dans la préparation de leur mariage ». Pourquoi?

Internet a su nous véhiculer des images d’union venant de l’étranger (notamment des pays anglo-saxons) et nous a fait découvrir de nouvelles valeurs associées au mariage. Bien au delà de sa symbolique initiale, le mariage est aussi la plus grosse célébration qu’un couple pourra avoir au cours de sa vie, les futurs époux souhaitent donc marquer les esprits. Pour cela, ils se renseignent, investissent plus de temps et d’argent, veulent que leur mariage soit unique et mémorable.

Donner le ton de votre mariage, annoncer l’ambiance qu’il y régnera, vous ressembler, les faire-part sont faits pour cela. Entre design avant-gardiste et conventionnel, il y en a pour tous les goûts, pour tous les styles, pour tous les types de mariages (traditionnel, moderne ou les deux à la fois).

Crédits : L’Atelier d’Elsa
Crédits : Titeperrine

3. La génération Y et les Wedding planners

Lorsqu’on aborde le sujet du mariage avec des wedding planners, le sujet prend tout son sens. Passionnés par cet univers si particulier, nos professionnels attachent donc énormément d’importance aux traditions ainsi qu’à la symbolique pure de cet engagement. Toutefois, les trois wedding planners interviewés ont été fermes sur un point: en aucun cas leur vision du mariage ne compte et ne prévaut sur celle des futurs mariés. L’importance est avant tout de créer un mariage à leur image.

D’après Provence Weddings, les futurs mariés 2015 préfèrent « les mariages plus intimistes mais de très bonne qualité. Ce sont souvent les couples eux-mêmes qui souhaitent organiser leur mariage grâce à l’aide notable des blogs mariage. »

« Les différences majeures ne résident cependant pas uniquement dans la taille du mariage mais également l’organisation de l’événement », nous explique Les Noces de Zara. « À l’époque, et de façon assez régulière, c’était les parents qui finançaient les mariages. Or aujourd’hui, les couples se marient un peu plus tard et financent souvent leur propre mariage. Côté décoration, les futurs mariés arrivent avec des idées bien précises après s’être imprégnés des dernières tendances du net, parfois ce sont même eux qui réalisent la décoration pour apporter une touche personnelle. » Ces derniers temps, un grand nombre de modes se sont distingués telles que celles des photobooth, des candy bars, des wedding cake nude, les objets de récupération pour un effet vintage.

La signification du mariage  a t-elle été balayée par l’arrivée de toutes ces nouvelles tendances ? 

Avec l’arrivée des tendances vintage, rétro, bohème, champêtre, les mariages ont pris une nouvelle apparence, se sont incontestablement modernisés. Cependant, peut-on véritablement dire qu’ils n’ont plus la même signification? Oui et non, disons qu’elle a évolué. Selon Oly Heaven, le mariage ne marque plus « le début de vie entre les 2 époux mais plutôt une étape, un moment important dans leur histoire de couple déjà bien entamée ».

On récapitule ? Les couples de la génération Y pensent toujours mariage, un peu plus tard certes, mais la volonté de l’engagement demeure. Bien que sa signification ait évolué, le mariage reste une tradition forte, un pas que les amoureux Y se préparent à franchir en l’ayant bien pensé auparavant. Ce symbole de l’amour existant entre deux êtres tend donc à rajeunir, à se réinventer sans jamais perdre de vue sa valeur initiale : unir deux personnes qui souhaitent passer leur vie côte-à-côte.

Crédits : Provence Weddings
Crédit photo : Lukas Gisbert / Décoration : Oly Heaven
Crédits : Les noces de Zara

4. La génération Y selon les artistes fleuristes

Selon Miss Rose, « les futurs mariés sont dans l’ensemble assez modernes. Ils osent davantage les couleurs bien que les formes des bouquets de mariée restent souvent classiques. Le fameux bouquet se veut également moins figé qu’avant : les mariées aiment le côté sauvage « fraîchement cueilli dans le jardin » ou encore le style champêtre chic. Pleione, notre second expert, insiste d’ailleurs sur le fait que les bouquets sont de moins en moins sophistiqués et que les accessoires type plumes ou fil métallique ont quasiment disparu au profit de la simplicité et du naturel. 

Les couples des années 2000 ont dit adieu à la tendance systématique des fleurs blanches et optent pour des couleurs qui donnent du pep’s à leur décoration.  Pleione précise toutefois que si une telle demande est formulée, elle sera bien évidemment respectée « puisqu’un mariage doit avant tout correspondre à l’image et au caractère des mariés. »

En quoi les couples Y sont-ils différents de leurs prédécesseurs ? 

Nous l’avons vu plus haut, les digital natives sont ultra-renseignés, à la pointe des tendances et « par conséquent de plus en plus exigents, ce qui leur fait parfois oublier de respecter les saisons des fleurs », nous avoue Miss Rose. Il y a également un changement fondamental dans la fonction du bouquet de mariée : de nos jours, il est plus considéré comme un bijou qui doit être en harmonie avec la robe. Les futures mariés recherchent de plus en plus de raffinement, de l’élégance, du naturel : le style champêtre-chic illustre à merveille la tendance de ces dernières années. Bien qu’omniprésent dans les looks des mariées – sans doute pour perpétuer la tradition – l’origine du bouquet semble pourtant échapper aux futures mariées… Chose à laquelle vous pouvez remédier en en lisant un peu plus sur l’histoire du bouquet.

Crédits : Miss Rose
Crédits : Pleione

5. Les futurs mariés à travers les yeux d’ Anne du blog Ce que aime Martine

D’après Ce que aime Martine, le jour de votre mariage est avant tout « une belle fête entourée des personnes que nous aimons. Ce jour-là est centré sur VOUS : il doit refléter votre personnalité et vos envies ». La blogueuse pense que les futurs mariés de la génération Y ont bien saisi cette notion et – aidés de la toile - s’attachent à créer une cérémonie inoubliable.

« Fini les mariages blancs et rouges du sol au plafond, les escarpins blancs et la jarretière, désormais on peut tout oser : baskets, multicouleurs, rock, épuré … Les futurs mariés ont envie de se faire plaisir et osent. Ils ne veulent pas enfiler un « costume de marié » dans lesquels ils ne se sentiront pas à l’aise.  Bien sûr, les mariages plus traditionnels perdurent et se retrouvent d’ailleurs parfois combinés à des notes de modernité. Mais au fond, est-ce que cela importe vraiment ? Un mariage ne doit pas être une course au plus beau, au plus fun, au plus moderne, au plus atypique : l’essentiel est de mettre dans l’organisation de ce joli jour tout son amour et tout son cœur ». C’est dit.

Crédits : Ce que aime Martine

Tout au long de cet article, nous vous avons dépeint les différentes visions des professionnels du mariage vis-à-vis des futurs mariés. Cette dualité entre tradition et modernité existe bel et bien, toutefois, nous devrions parler plus d’une absorption. Aucune de ses deux tendances ne prévaut sur l’autre, les deux se complètent, s’entremèlent pour un résultat tout simplement incroyable. Le mariage et les valeurs qu’il véhicule restent très importants et solennels pour un couple. Autrefois pensé comme le début d’une nouvelle vie à deux, il est désormais vu comme une continuité, une étape supérieure dans l’histoire d’un couple. Certains disent que le mariage perd sa signification, nous ne pouvons que contredire cette façon de penser. Cette union si symbolique évolue, repousse ses limites, est revisitée et réinventée sans pour autant détériorer sa définition initiale. Une évolution qui est toujours bonne à prendre surtout si l’on pense  qu’il n’y a pas si longtemps en Europe, on arrangeait des mariages avant les naissances et que « ces coutumes » ont toujours lieu dans certains pays du monde.

La nouvelle génération a non pas bousculé le sens du mariage mais l’a adapté à son époque en tenant compte des moyens mis à sa disposition, des avancées technologiques et par exemple de la carrière professionnelle de chacun.

Que pense les futurs mariés de la génération Y du mariage ? Ils pensent sans doute au plus beau jour de leur vie.

 

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus