FR Login
FR

Mariée pulpeuse : trouvez la robe de mariée de vos rêves sans perdre le sourire

Carohutchingsphotography http://carohutchingsphotography.blogspot.it/2011/12/adam-bernie-get-married-lains-barn.html

La première chose à dire est que les mariées «épanouies» ne sont en rien différentes des mariées minces. Que l’on fasse une taille 40 ou 56, les angoisses, le stress, l’envie d’être belle à l’occasion de son mariage sont similaires. Cependant, il existe quelques différences. Aujourd’hui, parlons donc de mariées en surpoids, «oversize», au travers d’une personne qui est passée par là et qui veut parler de façon transparente et avec un peu de fierté de son expérience.

Être en surpoids n’est pas un choix, en dépit des déclarations émises par les maigres. Pour une personne en surcharge pondérale, qui a du poids à perdre, il ne s’agit pas d’une tâche facile, sinon elle l’aurait déjà faite. « Malgré ma taille, je suis tombée amoureuse et ai eu l’honneur d’être aimée en retour par un homme qui, pas du tout intimidé par ma taille, m’a demandé d’être sa femme.

Tysontrish http://www.tysontrish.com/

Qu’est-ce qui arrive à une jeune fille bien en chair quand elle trouve l’amour et décide de fonder une famille ? Il arrive que la crainte de ne pas être belle soit stressante et difficile au quotidien. Pour comprendre cela, prenez l’anxiété de toute mariée au poids normal et multipliez-la par tous les kilos en trop de la mariée en surpoids et vous obtiendrez une estimation de l’inquiétude de cette dernière.

Une fille mince peut porter n’importe quelle tenue : son choix est purement personnel. Il y a celles qui aiment le style princesse, les coupes «sirène», et celles qui affectionnent les robes courtes des années 50, les formes en A. Une mariée bien en chair ne peut pas porter tout ce qu’elle veut. Tout dépend de la forme de son corps, mais aussi de la confiance que l’on a en soi, malgré les kilos en trop.

Mimq.de http://www.mimq.de/

Moi, je ne suis pas bien dans ma peau, je n’ai jamais voulu de robe sans manches ou avec des manches en dentelle, mais nombreuses sont les femmes en surpoids à rêver de porter le Jour J une robe de mariée bustier.

Le vrai problème est que la mariée en surpoids ne peut pas aller n’importe où pour trouver le modèle de ses rêves, car les tailles des modèles sont trop petites pour nous. Même dans un magasin spécialisé, il est quasiment impossible de trouver quelque chose à porter, même pour un essayage et même en laissant la robe ouverte dans le dos.

Pinxitphotography.blaquepen http://pinxitphotography.blaquepen.com/
Pinxitphotography.blaquepen http://pinxitphotography.blaquepen.com/

J’avais trouvé un grand magasin à une soixantaine de kms de chez moi. Je m’y rends, hésitante. Un homme se présente comme étant le concepteur du studio, prêt à tout pour réaliser mon souhait. Je lui demande quelque chose de sobre, voire un pantalon. Précision de ma part : aucune jupe bulle, pas de dentelle et pas de voile. Il semble sûr de lui, nous regardons ensemble un croquis de la robe de mes rêves,  puis d’un autre modèle dans le catalogue de The Brides of Joe.

Il semblait comprendre ce que je voulais. Puis il m’a dit qu’il pouvait me réaliser la robe de mes rêves, mais qu’en attendant, je pouvais essayer quelques modèles. Il m’emmène dans une cabine séparée par des rideaux et sans miroir. Il me présente à la dame qui pourra m’aider à m’habiller et place ma mère dans une cabine à côté, de l’autre côté du rideau où il y avait des miroirs. La dame revient sous le bras avec une robe, qui me fait encore frissonner. Tulle, jupe ultra ample et longues manches en dentelle…

Choquée, je dis que je ne peux pas essayer ce type de robe, que je veux quelque chose de totalement différent mais la dame me dit qu’il faut prendre la peine d’essayer, pour voir ce qui me va ou non. J’insiste, en lui disant que je n’aime pas ce style de modèle et elle est forcée d’admettre que c’est la seule robe qu’elle ait de grande taille et dans lequel j’ai un -faible- espoir de rentrer. J’avais envie de la claquer, de l’insulter.

Je sors de l’essayage en titubant et me sens complètement désemparée car la vendeuse tourne autour de moi afin d’essayer de fermer la robe, tout en n’arrêtant pas de me dire que la robe pourra être reprise à ma taille. Elle insiste ensuite pour me mettre le voile. Je lui dis que non, je ne veux pas de voile, et elle faisant mine de ne rien entendre me lance un « Chérie, tu dois l’essayer, avant de le jeter ». Et me le pique avec une épingle à cheveux…

Comme si cela ne suffisait pas, elle me jette dans les bras un bouquet, m’arrange le voile et me déclare « Ne bouge pas, je vais soulever le rideau » et s’en va. Je me sens alors stupide, incapable de penser à autre chose qu’au fait que ma mère se trouve de l’autre côté du rideau… Elle me voit et je lui dis alors que «moi vivante, je ne pourrai pas me marier dans cette tenue et qu’elle doit se retenir de rire».

Et, comme par magie, la musique commence. Marche nuptiale de Wagner. La dame revient à bout de souffle, faire un arrangement final avec le voile, toute excitée et ouvre le rideau avec fierté, comme pour dire: «Regarde comme tu es belle. » Et je vois mon reflet dans le miroir et je me sentais comme Carrie Bradshaw, essayant une robe de mariée dans un épisode de la quatrième série et qui a une réaction allergique violente et essaie de retirer la robe, qui finalement se déchire. Sauf que j’étais là, abasourdie, muette et mortifiée, sans aucune possibilité d’évasion. J’ai regardé dans le miroir et me suis dit: «J’ai besoin d’un bon psychologue et des années de thérapie pour être en mesure d’effacer de mon esprit cette image. »

La gentille dame s’est sentie un peu défaite, m’a aidée à retirer ma robe. Ma mère et moi l’avons saluée et nous ne sommes jamais revenues dans cet endroit.

Voici Sandra dans sa robe de mariée

Finalement, j’ai trouvé une couturière qui avait travaillé 15 ans chez Brides Joe et j’ai eu l’idée de faire ma robe de mariée sur mesure en choisissant le tissu, le modèle et tout. Le résultat a dépassé toutes mes attentes, mais pendant tous les mois au cours desquels je testais et essayais de prendre des décisions sur la longueur des manches, le tissu, etc. Je ne savais pas comment serait le résultat final et je songeais « Et si je n’aimais pas? » « Et si le modèle ne me convient pas? » « Et si cette couturière n’est pas capable ? »…

Imaginez l’angoisse de ne pas savoir comment sera le rendu et découvrir sa robe juste une semaine avant le mariage, en sachant que vous n’aurez pas plus de temps pour changer d’avis. Imaginez.

Personnellement, j’ai essayé de me donner du courage en me disant qu’au pire, je pourrais aller à l’église avec un jean.

Plus-magazine http://issuu.com/plusmodelmag/docs/plus-model-magazine-plus-size-bridal-issue-may-201/11

C’est pourquoi, aujourd’hui, je comprends et j’approuve totalement votre création d’un magazine juste pour les mariées «bien en chair», avec plein de vêtements et de modèles. Je souhaite que cette revue soit également en italien et que les ateliers de confection, les magasins spécialisés, proposent différents modèles de tailles et de formes, afin d’offrir un peu plus de possibilités qu’actuellement.

Enfin, je veux parler directement aux mariées bien en chair. Votre homme vous a demandé de l’épouser avec tous vos kilos, « all inclusive ». Penser à perdre quelques kilos avant le mariage est envisageable, mais de façon réaliste. Ce n’est pas le modèle de robe qui compte, mais le fait que vous sentiez bien dedans, qu’elle vous plaise.

Certaines personnes disent «non aux bras nus», et puis vous voyez des images d’une mariée avec les bras nus et vous pensez: «C’est beau». Certaines personnes disent « pas de robe courte pour moi », et puis vous voyez une jeune mariée en robe au-dessus du genou et vous vous dites : «C’est beau». Certaines personnes disent « pas de couleur » et en voyant une jeune mariée avec une robe colorée, vous déclarez «C’est beau».

Parce que ce qui importe, c’est comment vous vous sentez dans cette robe, et non ce que les gens vont penser de vous. Votre homme vous aime et sait que Kate Moss ne sera pas à côté de lui à l’autel. Il vous attend et vous êtes belleChoisir sa robe de mariée sans avoir une taille mannequin, c’est bel et bien possible !



Guest blogger: Sandra di Nozze Furbe

Experte en mariage low cost et écologie durable

Vous êtes un professionnel du mariage et voulez écrire sur Zankyou? Contactez-nous

Surtout laissez-nous vos commentaires et partagez vos idées et bonnes adresses sur le forum mariage.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus