FR Login
FR

#Témoignage : « Quand ma belle-mère a essayé de s’approprier mon mariage, j’ai dit STOP! »

Entre Delphine et sa belle-même, c’est l’amour vache. Mais loin de se démonter, notre future mariée a su dire « non » lorsque sa belle-mère, trop intrusive, a mis le nez dans l’organisation de son mariage. Découvrez son témoignage. 

Photo : Lucia Romero

« Fin 2010, je suis tombée amoureuse d’un homme merveilleux. Les beaux-parents ne sont pas encore au courant de notre rencontre, nous avançons doucement dans notre relation. J’apprends également que mon père est atteint d’un cancer, trop avancé, il ne lui reste que quelques mois à vivre. Je suis partagée entre la joie de mon nouvel amour et le désespoir de savoir que je vis mon dernier Noël avec mon père… »

De son côté, mon conjoint n’insiste pas pour ébruiter notre relation, au départ je n’ai pas compris pourquoi… Je pensais même qu’il ne voulait pas que cela devienne trop sérieux entre nous. En Février 2011, il me présente enfin à ses parents via Skype et leur annonce notre décision de nous pacser, quelques jours avant seulement (je ne comprenais pas pourquoi non plus).

Je prends contact avec celle qui deviendra ma belle-mère par SMS, courant mai 2011 au moins pour faire connaissance, et lui annoncer aussi que j’ai perdu mon père en avril. Sa réponse est une douche froide : « Ah mince, chez nous on a le soleil, la mer, la plage, le bonheur quoi ».

Des remarques blessantes et incessantes

J’ai toujours été un peu « costaude », j’avais fait beaucoup d’efforts pour perdre du poids suite à une dépression, je faisais un 42/44.
Et pendant quatre ans, ma belle-mère m’a envoyé des piques sur mon poids, sur les régimes, sur le fait que je suis de la campagne, que j’aime me salir les doigts, que je ne suis pas danseuse, parsemant tout cela de compliments lorsqu’il y a du public… Un enfer.

De son côté, ma belle-mère est un sacré personnage : toujours bien pomponnée, adulée, tout le temps félicitée pour le moindre petit truc réalisé. Elle fait un 38, adore danser, se montrer en public, faire du shopping. Bref, tout mon conraire. Notre seul point commun? J’aime son fils.

« Me laisser faire? Plus question! »

Et un jour j’ai ouvert les yeux, sur cette folle sans gène, sans respect, sans amour (sauf d’elle-même). J’ai du consulter un psy pour me rendre compte de son emprise sur moi. Et lorsque les préparatifs du mariage sont arrivés : la catastrophe. Elle m’a fait un cirque pour connaître le modèle de ma robe et surtout son prix! Les remarques ont continué de plus belle car pour elle, mettre plus de 1000€ dans une robe de mariée, c’est du gaspillage. Même si ce n’est pas elle qui paye! 

Pour le mariage, elle a voulu mettre son nez partout, avoir des informations sur tout, pour tout et là récemment j’ai explosé. J’ai fait exploser ma colère, j’ai ouvert les yeux sur son emprise : me taire juste parce que c’est la mère de mon conjoint et me laisser faire de la sorte? Ce n’est plus possible!

Aujourd’hui j’ai coupé les ponts pour me sentir mieux et cela marche! J’ai mis mon futur mari au courant de ce qui me ronge et cela m’a fait du bien.

Si mes demoiselles d’honneur pouvaient se cotiser pour offrir un billet d’avion à ma belle-mère vers une destination très lointaine, cela serait merveilleux. Et si elle pouvait carrément disparaître de ma vie… Le rêve! Après notre mariage en juillet 2016, beaucoup de choses vont changer, je vous l’assure! Plus question de me laisser marcher sur les pieds! »

Vous avez aimé le témoignage de Delphine? Vous aussi, racontez-nous votre histoire en cliquant ici.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus