5 bonnes résolutions alimentaires pour 2017

Tous les ans, c’est la même histoire. Le début d’une nouvelle année, envie de redémarrer du bon pied, on est motivé, plein de projets, on se fixe une liste de bonnes résolutions impossibles à mener… qu’un mois après on a déjà oubliées ! Vous le savez ?! Alors pourquoi tous les ans, vous recommencez ?! Cette année, ce sera différent, c’est juré ! L’année ne fait que commencer, il est encore temps de s’y mettre. Alors cette fois-ci, on met la barre moins haute, on se fixe des résolutions réalistes – quelques-unes pas cent mille – et on essaie de s’y tenir. Pour être en forme et le rester, traverser l’hiver pleine d’énergie, perdre éventuellement les quelques kilos pris pendant les fêtes, anticiper l’été… sur le plan alimentaire, quels sont les objectifs à se fixer ?

Photo : Creative Common Pictures
Photo : Creative Common Pictures

1. On arrête de se priver : tout est question de quantité, d’équilibre et de variété

Aucun intérêt, ni sur le poids ni sur la santé, à se lancer tête baissée dans un régime hyper restrictif qui n’aurait pour conséquences que d’entraîner de la frustration, de la faim, de la fatigue et donc au final des grignotages qui nuiront à tous les efforts faits. L’idée est d’adopter une alimentation équilibrée, variée et de qualité :

des légumes et des fruits tous les jours, des féculents complets plutôt que raffinés, des légumes secs au moins deux fois par semaine, du poisson, des œufs, de la viande en quantité limitée et des produits laitiers selon vos goûts et votre tolérance, des matières grasses d’origine végétales plutôt qu’animales et au moins 1l d’eau à répartir sur la journée.

– l’intérêt est d’apporter, sur les plans quantitatif et qualitatif, à l’organisme tous les éléments dont il a besoin pour fonctionner : des nutriments (protéines, lipides, glucides) et des micronutriments (vitamines, minéraux, oligoéléments…) des fibres et de l’eau.

Photo : Creative Commons Pictures
Photo : Creative Commons Pictures

2. On prête attention à la qualité de nos aliments : mieux vaut manger moins mais de meilleure qualité

Prenez le temps de regarder les étiquettes des produits que vous achetez. Une alimentation de qualité est importante pour votre santé et pour la santé de la planète aussi. Afin d’associer intérêts nutritionnels et environnementaux, choisissez vos fruits et légumes de saison et cueillis à maturité ou bien surgelés, issus de productions locales, respectueuses de l’environnement et bio si vous les consommez avec la peau. Pour les produits d’origine animale, les œufs, la volaille, les produits laitiers… Préférez ceux issus de filières oméga 3 et plein air assurant que les animaux sont nourris de manière traditionnelle, diversifiée et de qualité. Pour le poisson, prenez le frais, surgelé ou même en conserve mais préférez ceux issus de la pêche durable.

Photo : Creative Commons Pictures
Photo : Creative Commons Pictures

3. On mange des légumes à chaque repas et au moins 1 fruit par jour

Parce qu’ils sont particulièrement riches en vitamines notamment antioxydantes, en minéraux, en fibres et en eau, parce qu’ils sont faibles en calories, il faut manger des végétaux tous les jours. Au moins 1 portion de fruit par jour et des légumes (crus, cuits, en soupe…) en quantité suffisante à chaque repas c’est-à-dire qu’ils représentent au moins la moitié de l’assiette. Pensez à les varier afin de profiter des bienfaits de chacune des nombreuses variétés. Si vous les consommez crus, avec la peau, préférez-les bio, si vous les faites cuire, préférez à la vapeur afin de garantir leurs effets antioxydants et d’éviter les pertes de vitamines et de minéraux dans l’eau de cuisson.

Photo : Creative Commons Pictures
Photo : Creative Commons Pictures

4. On privilégie des féculents complets plutôt que raffinés et on redécouvre les légumes secs

On ne fait pas l’impasse sur les féculents, même (surtout !) si l’on souhaite perdre du poids. Ils apportent de l’énergie sur le long terme, permettent de caler et d’éviter d’avoir faim ou envie de grignoter entre les repas. Par contre, on ne choisit pas n’importe lesquels. On évite ceux qui sont trop gras ou trop sucrés tels que les gâteaux, les viennoiseries, les frites, les chips, les pizzas… ou alors de façon occasionnelle. On adopte le quinoa, le boulghour, l’épeautre… céréales particulièrement intéressantes sur le plan nutritionnel. Quant au pain, aux pâtes, au riz… on les choisit complets plutôt que raffinés car le raffinage induit une perte de fibres, de vitamines, de minéraux et d’oligoéléments. Les légumes secs (lentilles, pois, pois chiche, pois cassés, fèves…) sont aussi des féculents. Remis au goût du jour et c’est tant mieux, on prend le rythme d’en consommer au moins une fois par semaine car ils sont sources de protéines végétales, de fibres et de micronutriments.

Photo : Creative Commons Pictures
Photo : Creative Commons Pictures

5. On privilégie les matières grasses végétales sources de bons gras

Dans les aliments gras d’origine végétale comme les huiles, l’avocat, les fruits à coque (noix, noisettes, amandes…), les graines oléagineuses (de lin, de sésame…) on trouve des acides gras insaturés (les fameux oméga 3,6,9) et pas de cholestérol, associés à une diminution du risque d’apparition de maladies cardiovasculaires. Par contre, dans les aliments gras d’origine animale comme le beurre, la crème fraîche, le saindoux, les charcuteries, les fromages, les viandes… on trouve des acides gras saturés et du cholestérol, préjudiciables pour la santé cardiovasculaire. L’idée n’étant donc pas de manger moins gras mais surtout de manger mieux gras, en privilégiant les aliments sources de matières grasses végétales, surtout oméga 3, comme l’huile de colza, les graines de lin, les noix, les amandes…

Photo : Creative Commons Pictures
Photo : Creative Commons Pictures

Enfin et surtout, et ce n’est pas une bonne résolution mais doit devenir une philosophie de vie, déculpabilisez et n’oubliez pas que manger est avant tout une question d’équilibre, de plaisir et de convivialité !

Retrouvez les autres articles de Vanessa : Comment éviter d’avoir une gueule de bois le lendemain du mariage1 mois avant le jour J et 3 kilos qui vous gênent? STOP à la rétention d’eau : mes astuces anti-gonflette ! 10 astuces pour se régaler sans excès à un mariage / Vous avez envie de grignoter ? Lisez plutôt cet article !Cocktails de mariage : comment éviter de prendre des kilos ?

 

Contacter Vanessa Bedjaï-Haddad
Paris 3ème et 16ème
Tél: 06.60.61.17.53
www.vbh-dieteticienne-nutritionniste.com

Donnez votre avis !

Photo : Blossom & Co
Mon plan d'action détox à suivre une semaine avant le mariage
Votre mariage approche à grand pas et vous n'arrivez pas à fermer le bouton du bas ? Prenez note des conseils de nos experts !
Source photos : Flickr
Les plus beaux mariages de stars de l’année 2017 (pour faire mieux en 2018)
À quelques jours de tourner la page 2017, il est l’heure de faire le bilan des mariages les plus emblématiques de l’année !
Photos : Instagram Felicity.Jones- /  Instagram Lovelybrielarson / Instagram Aliciasvikander
Les plus belles coiffures de stars de 2017, pour vous inspirer avant le Jour J !
Inspirez vous des coiffures vues sur les tapis rouges pour choisir celle que vous porterez le jour de votre mariage !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Votre entreprise peut aussi faire partie de Zankyou !
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage dans 23 pays. En savoir plus