Impressionnante séance d'engagement : cette jeune femme pose avec les robes de mariée de 3 générations !

Qu’est-ce que vous feriez si vous disposiez des robes de mariée de trois générations passées ? De votre mère, grand-mère et arrière-grand-mère ? Sans compter la vôtre, ce qui nous ramène à 4 générations ! ABC News a récemment évoqué le cas de Collen Dejno, une jeune femme de 33 ans originaire de Saint Paul (Minessota, États-Unis), très chanceuse puisqu’elle possède cet incroyable héritage vestimentaire. L’occasion rêvée d’organiser une séance d’engagement pas comme les autres !

Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter
Colleen Dejno et son futur mari. Photo: Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter

Tout a commencé quand Colleen a appris un fait incroyable : sa mère gardait la robe de mariée de son arrière-grand-mère ! Et ce sans savoir la valeur de cette pièce d’antiquité datant de 1910, qui dormait paisiblement dans une armoire. C’est alors que tout s’est bousculé dans la tête créative de cette jeune styliste amateur. J’ai pensé :”Oh mon Dieu ! On possède une robe qui a 100 ans ! Il faut absolument la voir !” a expliqué la jeune mariée au média américain. Mais pour en faire quoi ?

La possibilité de faire quelque chose avec cette robe se précisait à mesure que le teinturier avançait sur la restauration, mais Colleen a définitivement eu une révélation quand elle s’est rappelée que sa mère, Patricia Cotter, gardait encore sa robe de mariage de 1973. Puis, elle s’est également souvenue de la robe de sa grand-mère, conservée par sa tante Edith Jane. A ce stade là du projet, l’idée d’organiser une session d’engagement de mariage nostalgique s’est réellement matérialisée dans l’esprit de la jeune femme.

Colleen a alors effectué un travail de recherche dans les albums et les documents de famille pour trouver différentes photos du passé. Parmi elles, des instantanés des mariages des femmes de la famille, bien conservés du cours du temps. De plus, ce bref voyage dans le passé lui a permis de récupérer des accessoires, objets et éléments pour recréer l’ambiance de chaque scène, avec l’aide de professionnels. C’est à ce moment que Jeannine Marie s’est associée à cette expérience. La photographe se chargerait de capturer et reproduire les instants tels qu’ils se sont produits dans le passé.

Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter
Colleen Dejno/Edith Jane, grand-mère de Colleen, avec son mari en 1947. Photo: Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter

C’était la première fois que Jeannine Marie voyait un tel projet dans sa carrière : “De nos jours, les gens se défont de ce type de reliques, et ne prêtent pas d’intérêt à des objets aussi vieux“, explique-t-elle. Par chance, il y a aussi des personnes comme Colleen qui cherchent à préserver le passé pour que les générations futures connaissent et respectent l’histoire de la famille.

Les photographies recréant la scène nuptiale de son arrière-grand-mère furent les plus spéciales. Même si elle ne l’a pas connu, Colleen sentait une connexion spéciale qui dépassait les limites du monde et du temps entre elle et Marie : “Ma passion c’est le dessin stylistique, et elle était couturière. Avoir porté sa robe et me faire photographier avec était une manière de me connecter avec elle“, confie-t-elle. “Je pouvais regarder la robe et l’imaginer en train de réaliser chaque couture. Je suis admirative du résultat final“, affirme-t-elle.

Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter
Colleen Dejno/Mary, arrière-grand-mère de Colleen, avec son mari en 1910. Photo: Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter
La mère de Colleen, quant à elle, confie “avoir vu ma fille dans ma robe a été une des choses les plus incroyables que j’ai vues, parce que cela signifiait beaucoup pour moi. En vérité, c’était comme me revoir, avec la même coiffure, et la même robe“. Le fait de voir sa fille avec sa robe de mariée fut comme un voyage dans le temps, incroyable. D’un autre côté, c’était bizarre également de “se voir avec un autre mari, du fait de la ressemblance extrême entre les deux femmes.
Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter
Colleen Dejno/Patricia Cotter, madre de Colleen, con su marido en 1973. Foto: Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter

Ce n’est pas tout. La jeune femme a également souhaité piocher dans l’histoire familiale de la famille de son compagnon, en empruntant la robe de mariée de sa future belle-mère. Son futur mari a également choisi d’y participer. Un moment très spécial en quelque sorte !

Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter
Colleen Dejno posa con el vestido de su suegra de 1967. .Foto: Jeannine Marie Photography|Patricia Cotter

Et si vous aussi aviez l’opportunité de faire comme Colleen, seriez-vous tentée de la saisir ? Le passé peut parfois s’avérer un terrain de jeu formidable à des occasions inattendues !

Plus d'information à propos de

Donnez votre avis !

Photo : a_body_positive_jazzy
"L'amour se fiche des kilos" : le message bouleversant de cette femme que tout le mode devrait lire !
Un cliché sur Instagram et déjà près de 100 000 likes ! On y voit Jazzy et son mari sortant de l'eau en maillot de bain. Le compagnon de la jeune femme est athlétique et laisse entrevoir des abdominaux impressionnants. Jazzy, elle, est une femme toute en formes, au corps voluptueux.
Montage Disney/Photo : Melissa Biggerstaff - Rusty Lion Art
Pour sa séance d'engagement, ce couple a reproduit une scène mythique des 101 dalmatiens
Découvrez ce qu'un couple de fans a reproduit pour sa séance d'engagement !
Studio LM
Comment rendre votre séance d'engagement vraiment originale
Vous voulez tenter la séance d'engagement avec votre moitié ? Suivez nos conseils !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Votre entreprise peut aussi faire partie de Zankyou !
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage dans 23 pays. En savoir plus