Publicité
La jarretière de la mariée : entre jeu et tradition, tout sur l'accessoire nuptial !La jarretière de la mariée : entre jeu et tradition, tout sur l'accessoire nuptial !

La jarretière de la mariée : entre jeu et tradition, tout sur l'accessoire nuptial !

Jeu de mariage par excellence, on vous dit tout sur les origines et la tradition de la jarretière de mariage ainsi que sur sa ré-interprétation !

La jarretière de la mariée : entre jeu et tradition, tout sur l'accessoire nuptial !
Crédits : Shutterstock
  • Accessoires pour la mariée
  • Conseils
  • Lingerie
  • Mariée

Vous avez sûrement déjà entendu parler du jeu de la jarretière et pourtant vous ne savez pas à quoi cet accessoire fait référence, ni même aux traditions auquel il renvoie ? Accessoires de mariée un brin tombé en désuétude, pièce de lingerie sexy, jeu traditionnel pour animer vos festivités, on vous dit tout sur la jarretière de mariage !

1. Un peu d’histoire

  • Oserez-vous la jarretière ? Il s’agit d’un petit morceau de tissu orné d’un élastique, souvent en dentelle, de forme arrondie, que la mariée enfile par le pied et remonte le long de sa cuisse, juste au-dessus du genou.
  • Le saviez-vous ? Au Moyen-Âge, les femmes rusaient d’inventivité pour faire tenir leurs bas puisque les porte-jarretelles n’existaient pas. Elles nouaient donc un ruban en dessous de leurs genoux pour leur assurer un certain maintien. Plus tard, La jarretière a gagné du terrain pour se frayer un chemin sur le haut de la cuisse de la mariée. Elle devient un symbole de pureté, de fidélité et de virginité. 
  • D’ou vient cette tradition de la jarretière de mariage ? Il semblerait que ce soit un héritage de l’Angleterre, datant du XIV ième siècles. Le roi Edouard III dansait avec la Comtesse de Salisbury lorsque celle-ci perdit sa jarretière. Face aux diverses railleries dont cette gente dame fût la proie, en galant homme, le roi se baissa, la ramassa et clama haut et fort à ses condisciples : “Messieurs, honni soit qui mal y pense ! Ceux qui rient en ce moment seront un jour très honorés d’en porter une semblable, car ce ruban sera mis en tel honneur que les railleurs eux-mêmes le rechercheront avec empressement ». Et il mit a exécution ses paroles, en créant, par la suite, l‘Ordre de la Jarretière, qui devint, l’ordre de chevalerie le plus prestigieux d’Angleterre. Son emblème est une jarretière de velours bleu que les chevaliers portent à la jambe gauche et les femmes au bras gauche. En lettres d’or est inscrite la devise : “Honni soit qui mal y pense”
  • Aujourd’hui, ce jeu traditionnel, un brin vintage et qui avait été relégué au rang de ringardes, revient sur le devant de la scène. Une fois les a priori dépoussiérés, certains mariés se sont rendus compte qu’il permettait d’augmenter significativement la cagnotte de leur mariage tout en faisant passer un très bon moment à leurs proches.

2. Jeu de la jarretière traditionnel

  • En quoi consistait ce jeu ? La tradition veut qu’à l’époque, la dote de la mariée soit complétée grâce au jeu de la jarretière. Les hommes payaient pour que la mariée soulève sa robe centimètre par centimètre jusqu’à ladite jarretière tandis que les femmes enchérissaient pour que la mariée la redescende. Si l’un de ses messieurs gagnait, il était convié à venir retirer lui même, l’objet de toutes les convoitises et la gardait précieusement en guise de souvenir. Si c’était une femme, la jarretière restait sagement sur la jambe de la mariée, recouverte par le jupon de la robe et invisible tout le reste de la soirée.
  • Les réticences des invités : certains considèrent que ce jeu est misogyne, sexiste et dépassé tandis que d’autres sont bien embarrassés à l’idée de dépenser leur argent de cette façon, surtout qu’il s’agit, somme toute, d’une animation de mariage !
enregistrer
Crédits : Shutterstock

3. Questions-Réponses

Comment organiser le jeu de la jarretière à un mariage ?

  • Dans les fait, c’est assez simple, il suffit que la mariée soit placée bien en hauteur, au centre et à la vue de tous. Et les enchères commencent pour qu’elle lève ou baisse son jupon et dévoile sa jarretière.

Qui doit enlever la jarretière ? 

  • Vous pouvez l’enlever vous-même depuis que le jeu s’est modernisé. Vous fixez les conditions. Le but est de passer un bon moment.
  • C’est normalement le gagnant du jeu qui doit venir vous l’enlever car si c’est une gagnante, vous conservez votre jarretière. Si vous préférez, vous pouvez, au préalable, spécifier à vos convives que c’est le futur marié qui la remettra à l’heureux élu.

4. Le jeu de la jarretière revisité

Bien des couples ont su remettre au goût du jour et réinventer le jeu de la jarretière. On vous en donne un aperçu si vous hésitez à vous lancer, en changeant quelques règles, il peut être vraiment très amusant :

  • Proposez à vos invités de participer à une tombola : pour participer, il verse une somme symbolique, de 1 à 5 € et préparez avec grand soin des petits cartons comportant la mention “gagné” ou “perdu”. Celui ou celle qui rafle la mise repart avec la jarretière comme porte-bonheur sachant que la mariée ne dévoile absolument aucune partie de son corps.
  • Distribuez des tickets à gratter pour savoir qui remportera le gros lot ! Alors alors, suspens ?! Retrouvez différents modèles en vente sur Etsy, sachant que vous pouvez également les fabriquer vous-même, le net regorge de tutos.
  • Inversez les rôles : pour les plus intrépides, afin de rendre l’appareil à ces messieurs, c’est le futur marié qui est chargé de baisser ou remonter son pantalon au fil des enchères … Sachant que la jarretière se porte au mollet pour un homme. “Rira bien qui rira le dernier” comme on dit !
  • Usez d’une doublure : si montrez vos cuisses ne vous plait pas, et qu’un autre de vos proches est d’accord pour jouer le jeu, parce qu’en plus, ce sera plus rigolo, il peut se déguiser en vous ! Sourires amusés garantis !
  • Jetez votre jarretière : cette tradition est très prisée aux Etats-Unis ! Vous lancez la précieuse à vos invités et celui ou celle qui l’attrape est censé se marier dans l’année à venir. De quoi susciter une émeute non ?
  • Organisez un concours “le jeu de la jarretière” ! Lors de l’envoi des faire-part, placez un formulaire de participation. Il ne vous restera plus qu’à leur donner une épreuve : exécuter la meilleure grimaces, une chorégraphie originale, faire une imitation … Vous avez carte blanche !

5. La jarretière de mariage : une jolie pièce de lingerie

  • Entrez dans un jeu de séduction avec le futur marié, après les festivités, où la jarretière joue un rôle prépondérant.
    Pour votre nuit de noce, c’est un joli atout, qui ajoutera une touche en plus à votre parure soutien gorge et culotte sensuelle.
  • Sublimez-vous : il y’a forcément, parmi les modèles des grands noms de la couture, ou d’autres plus fantaisie, une jarretière sur laquelle vous jetterez votre dévolu pour mettre en valeur vos jambes.
  • Prenez le temps de dénicher votre perle rare comme il en existe différents modèles :
    • La jarretière dite “classique” blanche immaculée et en dentelle. Elle s’associe ainsi à la couleur et aux tissus de la robe de mariée.
    • Optez pour une touche de modernité en choisissant une jarretière de couleur ou dans une matière moins coutumière comme la soie et la fourrure.
    • Personnalisez-là en ajoutant un bijou, un noeud en ruban, des éléments qui vous parlent et font sens pour vous.
    • Enfin, on observe également une tendance qui consiste à se faire tatouer une jarretière sur la cuisse, comme un vrai bijou que l’on garde à vie cette fois-ci !
enregistrer
Crédits : Shutterstock

Où acheter une jarretière ? Les sites sont très nombreux, vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver tous les accessoires pour votre cérémonie. Alors, enfin prête à oser le jeu de la jarretière ? Découvrez également comment assortir votre jarretière et trouver votre robe de mariée idéale !

Vous ne voulez pas manquer les dernières tendances pour votre mariage ?

Abonnez-vous à notre newsletter

Commentaires (9)

Donnez votre avis !

Liste de mariage Zankyou : Recevez 100% de vos cadeaux en cash sur votre compte !