X

Les meilleurs conseils pour vaincre la jalousie une bonne fois pour toutes

Qu’elle se manifeste seulement une fois par mois, ou bien toutes les minutes de chaque heure de votre quotidien, la jalousie peut littéralement ruiner votre vie de couple. Mais comment, à l’heure où la fidélité n’a jamais paru aussi fragile, peut-on la surpasser pour poursuivre son histoire d’amour  rêvée ? Nous vous donnons quelques conseils avec l’aide de notre experte Fabienne Kraemer, psychanalyste et auteure de 21 clés pour l’amour slow et Je prends soin de mon couple.

Photo : Anne Letournel Photographies

Pourquoi sommes-nous jaloux ?

Pour comprendre nos accès de jalousie envers Jules, il est nécessaire de faire un grand saut en arrière. La première fois que nous éprouvons ce sentiment peu agréable, c’est en effet dans notre enfance, au sein de notre fratrie, avec nos parents. Fabienne Kraemer explique qu’il est question de “recevoir plus d’amour que l’autre, être plus reconnu, ou au contraire jalouser les attentions de nos parents vis-à-vis de nos frères et sœurs.” Un sentiment qui se poursuit dans les cours de récréation où la jalousie s’ancre comme un moyen de gérer le rapport à l’amour des autres. C’est, selon la psychanalyste, “ce qui explique que nous ne sommes pas tous égaux vis-à-vis de la jalousie, pour certains elle est ancrée profondément là où d’autres s’en disent totalement dépourvus.”

Photo : Photocamex

Parce qu’il est un homme, est-il par nature moins jaloux que moi ?

Parce qu’on les pense souvent plus détachés que les femmes, on peut imaginer les hommes moins confrontés au sentiment de jalousie. Sur ce point, Fabienne Kraemer est claire : “Les hommes ne sont pas plus ou moins jaloux que les femmes, ils sont souvent plus possessifs, et surtout sexuellement.”  Cette possessivité, la psychanalyste l’explique par le fait que “ l’homme objectise beaucoup sa compagne dans le rapport sexuel et estime assez fréquemment qu’elle lui appartient physiquement.” La raison ? Leur rapport Oedipien à leurs mères, le fameux ! Un rapport que nous, les femmes, ne connaissons pas, et qui peut amener à ce que Fabienne Kraemer décrit comme “un déséquilibre fondamental engendrant parfois un sentiment de possession important” chez l’homme. Elle explique que les hommes se souviennent en effet de cet amour fou et exclusif qu’ils ont eu pour leurs mères mais aussi du largage progressif qu’elles ont du faire pour qu’ils se “détachent” d’elles une fois adultes. Elle poursuit : “De l’autre côté, les femmes ressentent ce détachement progressif”. En clair, votre conjoint redoute toute sa vie que vous ne le repoussiez et l’abandonniez comme sa mère a pu le faire lors de son enfance tandis que, vous, vous vous sentez capables de l’abandonner.

“La jalousie n’est en rien une preuve d’amour”

La jalousie peut-elle être bonne pour votre couple ? Selon la psychanalyste, la jalousie n’a rien à voir avec le niveau d’amour de votre couple et n’est donc en rien une preuve d’amour. Elle précise “On peut être très jaloux et aimer peu et inversement. En revanche, l’indifférence n’est pas normale. On ne peut pas ne pas être blessé ou peiné par le départ de l’autre, par l’abandon.”

L’amour n’est possible qu’en climat de confiance

Savoir que votre amoureux s’inquiète de vos rapports trop proches avec quelqu’un d’autre peut vous flatter, mais cela peut aussi rapidement devenir insupportable. La psychanalyste détaille cette maladie d’amour qui devient “gênante quand elle anticipe“. Mieux vaut prévenir que guérir, vous nous direz ? Pas ici. Fabienne Kraemer met en garde les femmes qui seraient tentées d’anticiper un potentiel pas de travers de la part de leur partenaire : “l’idée que ‘l’autre pourrait bien un jour‘, c’est un comportement de méfiance qui gangrène la relation à l’autre. La jalousie née de l’anticipation amène au soupçon, aux questions pièges et surtout à l’espionnage, sport national depuis l’avènement des nouvelles technologies.”

Et là, clairement, c’est vous qui serez en tort. Fabienne Kraemer propose quelques règles sur ce point :

1. Ne jamais utiliser ses codes secrets

2. Ne jamais lire ses courriers ou mails

3. Ne jamais fouiller dans son ordinateur, sa tablette ou dans son smartphone

4. Ne pas espionner sa page Facebook

Votre partenaire a droit à son jardin secret, et violer ses mots de passe reviendrait tout bonnement à violer son intimité. Imaginez vos messages privés lus par votre amoureux, pas sûr que vous trouviez ça respectueux, non ?

Au quotidien, vous pouvez déjà tenter de combattre ce sentiment qui fragilise votre relation. Fabienne Kraemer donne quelques pistes :

Travaillez sur vous

Avant de faire des reproches à votre conjoint, faites le point sur vous, sur vos faiblesses quant à la facilité -ou au contraire difficulté- que vous avez eue à vous attacher à lui. Comme l’explique Fabienne Kraemer, cela peut nécessiter une psychothérapie afin de “démêler les causes réelles de vos sentiments de jalousies et de s’en débarrasser afin de pouvoir aimer librement“. Selon elle, “la jalousie empêche certains de s’attacher, car dès que l’attachement survient, la jalousie se pointe et l’enfer commence.”

Ayez confiance en lui

Quand on est en confiance on ne peut pas être jaloux, mais pour être en confiance, cela ne dépend pas tant de l’autre que de soi. Ici encore cela mérité un travail sur soi” concède Fabienne Kraemer.

Photo : Streetfocus – photography

Lâchez prise

Jalousie et lâcher prise, les deux sont intimement liés. Pourquoi alors ne pas essayer la méditation ? C’est une des solutions que propose Fabienne Kraemer. 

Evitez les comportements ambigus

Ces contacts que vous gardez avec vos ex via Facebook et Instagram sont à éviter, mêmes s’ils sont sporadiques. “On ne peut pas être ami avec ses ex” affirme Fabienne Kraemer. Elle précise “Il y a toujours de l’intime qui s’invite dans nos pensées au contact des ex, inconsciemment ou consciemment. ” La formule peut choquer, mais elle est particulièrement pertinente : “on ne peut pas être ami avec quelqu’un dont on connait le goût du sexe… “.

Photo : Anais Roguiez

Notre experte évoque enfin l’exclusivité de conduite de séduction et l’interdiction de manipuler son conjoint : “Il faut être loyal vis-à-vis de l’autre, ne pas jouer un double jeu, ne pas utiliser la jalousie pour s’attacher l’autre. Enfin, être présent : répondre aux messages dans un délai normal, ne pas chercher à provoquer l’inquiétude de l’autre.”

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour tenter de laisser la jalousie de côté et donner toutes ses chances à votre relation amoureuse. En attendant de pouvoir mettre en application ces conseils, retrouvez Fabienne Kraemer sur son site ainsi que sur sa page Facebook. Nous vous recommandons également de dévorer deux de ses ouvrages 21 clés pour l’amour slow et Je prends soin de mon couple, aux éditions Puf.

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

En savoir plus

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus