X

Le photojournalisme de mariage

"Ces photos nous rappellent qu'un simple sourire ou un regard peut bouleverser une vie entière... " Kerry & Claude, les mariés

Avant de laisser la parole à Fred, je vous invite fortement à visiter son portfolio. Nous sommes très heureux chez Zankyou de notre collaboration et ne pouvons que vous conseiller de le contacter !

Trop de photographes s’autoproclament « PHOTOJOURNALISTES (PhotoJ) » sous prétexte qu’ils travaillent « sur le vif ». Il leur suffit alors d’une 1ère page web alléchante pour créer l’illusion. Le raccourci est facile et trop simpliste car ne s’improvise pas PhotoJ qui veut tout comme on ne s’improvise pas Chef-cuisto lorsqu’on maîtrise 2 ou 3 recettes familiales. ATTENTION également au décalage entre le discours du photographe et son travail. (Aucun diplôme n’étant requis, seul le portfolio compte voir l’article sur comment trouver son photographe de mariage)

L’origine du PHOTOJOURNALISME ?…piqûre de rappel historique
(www.photojournalisme.fr)
Personnellement, je ne peux m’empêcher de penser aux maîtres du PhotoJ : Robert CAPA, Gilles CARON ou encore Henri Cartier Bresson. Au service d’une presse d’information dans les années 1950-70, ils avaient la lourde tâche d’écrire essentiellement l’Histoire des conflits puis plus largement des news. Armés de leurs Leica ou Nikon, ils étaient l’œil et la plume d’une certaine presse de l’époque.

Pourquoi un tel engouement aujourd’hui pour le PhotoJ de mariage ?
Les mariés ne veulent plus poser et le côté naturel des photos prises « sur le vif » les séduit énormément. Seulement cela ne suffit pas à raconter une histoire de mariage et c’est là que certains photographes proposent de porter un regard « artistique» ou « engagé » pour faire parler et dialoguer les images entre elles.

Les qualités nécessaires à l’écriture PHOTOJOURNALISTIQUE de mariage ?
. Savoir « raconter » une histoire (création de séquences d’images qui dialoguent entre elles).
. Maîtriser la prise de vues « sur le vif ».
. Etre d’une discrétion absolue pour ne pas influencer les événements.
. Concilier ses propres aspirations artistiques et les influences extérieures (attentes particulières des mariés).
. Savoir se faire accepter pour avoir accès à l’essence des émotions.
. Développer une réelle empathie en « s’imprégnant » de la vie des autres
. Bien connaître son sujet : chaque marié en particulier et les codes du mariage en général permet d’anticiper chaque situation le jour J.
. Etre vif et patient à la fois (voir l’article : Challenge du photographe le jour J, être au bon endroit au bon moment)
. Sans oublier bien évidemment une parfaite maîtrise technique de son propre matériel

L’écriture Photojournalistique de la photographie de mariage n’est pas la seule intéressante et elle se complète d’ailleurs parfaitement avec la forme documentaire, plus traditionnelle ou fidèle à la réalité. L’art du photographe « reporter » de mariage aujourd’hui consiste donc à trouver le parfait équilibre entre divers styles d’écritures, l’unique but étant de vous offrir la possibilité de revivre le temps passé à tout moment.

Rédaction :

Fred Marigaux (Consultant expert-photographe)
www.fredmphotos.com
+33 620554868

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Commentaires (1)

Nikie
11 November 2010

C’est vrai que les photos naturelles c’est plus sympa!

Commenter

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus