Solène et Antoine vous dévoilent en exclusivité les secrets de la réussite de leur mariage

Solène et Antoine vous dévoilent en exclusivité les secrets de la réussite de leur mariage

Pas à pas - étape par étape, ces amoureux ont su donner vie au mariage parfait tel qu'ils l'imaginaient ... Revivons ensemble l'organisation et la concrétisation de cet événement unique qu'ils ne sont pas prêts d'oublier.

Solène et Antoine vous dévoilent en exclusivité les secrets de la réussite de leur mariage
  • Real weddings
  • Rock
  • Bonheur
  • 2019
  • Calvados

Derrière chaque mariage se cache une véritable histoire, voici celle de Solène et Antoine :

La rencontre

Nous avions décidé de faire un peu de rab en reprenant nos études à 26 ans pour moi et 32 pour lui. À l’époque, il s’avère que nous étions tous les deux en couple, mais nous nous sommes séparés au cours de l’année … Une fois libre, nous avons fini par nous rapprocher et voilà 5 ans et demi maintenant que nous nous sommes plus quittés.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla

La demande

Nous avons un petit cocon où nous adorons nous rendre pour nous ressourcer dans le calme, au milieu de la nature : Le Bruit De L’eau en Baie de Somme. Le 14 juillet, Antoine a organisé un week-end dans ce lieu magnifique. On a fêté la victoire des bleus dans un bar, bien entourés, puis on a profité d’un bain japonais en amoureux, dans un décor fait de verdure et d’étoiles … C’est alors qu’il m’a proposé de devenir sa femme en m’offrant une très belle bague.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Les préparatifs

Nous avions un an pour les préparatifs et je savais que monsieur n’aurait pas grand intérêt à cet exercice. Je m’y suis donc attelée plutôt seule. On a défini le budget ensemble, je me suis occupée de chercher plusieurs prestataires par service, enfin, on a choisi ensemble. La date du mariage s’est imposée à cause de mon travail : trouver un moment de calme en période estivale ne fut pas facile. Heureusement, le 15 aout, on a une petite soupape. Et tant pis pour ceux qui ne voudraient pas se libérer !  En étant prévenus un an à l’avance, ils pouvaient anticiper. Antoine est de Dunkerque – la mairie étant très belle et la ville très conviviale – on a souhaité rassembler nos familles et nos témoins pour cette première étape qu’est le mariage civil. Les parents d’Antoine ont proposé de nous accueillir dans leur belle maison et nous avons opté pour un barbecue convivial ! Ensuite, nous souhaitions profiter de cette occasion pour rassembler nos amis et nos familles plusieurs jours. Quitte à traverser la France, autant que ce ne soit pas pour une journée !

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Vous ne voulez pas manquer les dernières tendances pour votre mariage ?

Abonnez-vous à notre newsletter

En ce qui concerne notre lieu de réception, on voulait une adresse avec vue sur la mer dans l’idéal car Antoine ne peut pas vivre sans. J’ai fait des recherches sur internet et j’ai trouvé le Château des Fougères à Trouville : budget raisonnable, vue à tomber, lieu qui ne ressemble pas à un lieu de mariage mais plutôt à une grosse maison de famille (c’était très important pour moi) et couchages pour plus de la moitié des invités sur place ! Toutes les cases étaient cochées et plus encore ! Il suffit d’une visite le 15 aout 2018 pour que la réservation soit faite pour le 15 aout 2019.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

La recherche des faire-part a été longue. Nous ne trouvions pas un esprit rock, chicmoderne, je trouvais même les créations proposées très girly. Mais où est la place de l’homme là-dedans ? Heureusement, on a flashé sur un faire-part créé par les Bandits, mais proposé en noir et blanc… On a gardé le modèle mais on l’a fait imprimer en blanc et doré. On a choisi une enveloppe doré brillante, super fun ! Il déchirait : rock, moderne et chic, comme on le souhaitait ! Certes, on a un peu cassé la tirelire, mais on s’est fait plaisir.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Ensuite, j’ai cherché notre photographe. Étant très sensible à la photographie, je cherchais vraiment un artiste qui ait du cachet. Au départ, je ne voulais pas faire de photos posées, de couple… et finalement lors des préparatifs, on a regardé toutes les photos de mariage des parents, grand-parents et j’ai trouvé ça génialissime. J’ai fini donc par me suis plier à l’exercice. J’ai mené mes recherches sur internet (beaucoup sur Zankyou et Instagram) et j’ai contacté deux photographes : Pierre Atelier (pas disponible à cette date) et Mael. Nous avons rencontré  une fois ce dernier avant de signer.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Pour la fleuriste, j’avais travaillé avec Céline sur plusieurs mariages et je savais que je voulais organiser le miens avec elle.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Le plus dur a été le DJ. En effet, on trouve de tout et à tous les prix. J’ai échangé par téléphone avec trois DJ différents et finalement je n’arrivais pas à me détacher de l’image vieillotte de leur communication… On a donc fini par choisir Musique et Émotions, un prestataire plus cher mais en qui on avait totalement confiance.
On a profité de voyages en voiture pour constituer nos playlists selon le moment de la soirée (cocktail, cérémonie, repas, gâteau, soirée dansante…) avant de les partager avec lui. Il avait ainsi une idée de l’ambiance qu’on souhaitait instaurer à chaque moment de la soirée, mais il était libre d’adapter les morceaux.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Pour la robe, l’exercice a également été compliqué. J’étais en quête d’une robe moderne et sexy, mais ne trouvais presque que des robes classiques, de communiantes, ou trop bling bling. Je mettais fixée un budget raisonnable : c’est ma maman qui m’a offert la robe et je ne voulais pas dépasser 2500€ étant donné que j’allais la porter 12 heures, maximum… Après être allée chez des créateurs, à des vide dressing et dans de multiples boutiques de robes de mariées : je désespérais. J’en parle à ma voisine, qui me dit d’aller voir chez O Scarlett, cinq de ses amies ont trouvé là-bas et dans des styles tout à fait différents. Sur internet, la boutique me fait un peu peur mais il faut tester. Rendez-vous pris un samedi matin à 10 heures, fin décembre dans le froid, accompagnée de ma belle-sœur, car ma mère n’en pouvait plus  Et là : je trouve LA robe qui réunie à elle-seule toutes mes envies. Elle me plait mais pas encore à 200%… Je reviens tout de même avec ma mère et ma témoin, elles valident. Adjugé ! Finalement au fur à mesure des essayages, elle m’a de plus en plus séduite et elle était parfaite le jour J ! Elle a d’ailleurs beaucoup plu à monsieur.
Pour les accessoires, j’ai regardé sur internet et suis tombée amoureuse des bijoux de la maison Sabben – j’ai craqué. Antoine s’est occupé de son costume début mai. Il voulait que je l’accompagne. On s’est rendus chez Paul Smith (marque qu’il affectionne) où il en a essayé un et l’a commandé sur le champs. Impossible de l’emmener en essayer d’autres pour comparer… Faut dire qu’il n’est pas compliqué ! Il a ensuite commandé ses accessoires (chaussures, tongues de mariage – oui ! oui ! – nœud papillon…) sur internet deux semaines avant le mariage.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Côté décoration, je me suis beaucoup inspirée de pinterest et d’instagram. On voulait une ambiance fun, rock et moderne. J’ai fait pas mal d’éléments : les boites à dragées en origami, les plans de table à partir de photos d’enfance, les panneaux d’accueil, les menus, les numéros de table, le bar à tattoo, les accessoires du photobooth, la mallette pour les accessoires…

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Le jour J

À Dunkerque, mairie à 15h.
Coiffure et maquillage le matin puis on s’est rendus à la mairie à vélo. J’avais loué un très beau vélo pour l’occasion et nos invités ont apprécié cette arrivée surprenante ! C’était décontracté, ça nous a permis de nous promener et c’est super sympa pour les photos aussi. Après la mairie, on voulait aller sur une terrasse de plage mais le temps ne le permettait pas. Beaucoup de vent ! Les mamies ont failli s’envoler sur la place de la mairie. On a été faire une séance photos de couple, très sympa mais j’avais toujours un peu peur que nos invités s’ennuient entre temps  Ça nous a quand même pris 45 minutes. Ils sont allés nous attendre dans le bar d’un copain où on les a retrouvés pour un premier verre. Ambiance décontractée ! Ensuite, direction la maison des parents d’Antoine pour le cocktail et le repas. Nous avons tout organisé entre nous. Les frères au barbecue, les pères aux boissons, les mères à l’approvisionnement du buffet ! Parfait ! Nous étions une trentaine.
J’aurais préféré avoir l’aide d’un ou deux maîtres d’hôtel pour être totalement libérée mais je n’en n’ai pas trouvé dans notre entourage à cette période.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Nous avons fait un brunch le lendemain très sympa puis retour en région parisienne le lundi. Repos mardi pour recharger un peu les batteries – on en avait déjà bien besoin ! Départ mercredi matin pour emporter toute la décoration, le mobilier et l’art de la table. Heureusement, il y avait peu de route et nous avons pu faire tranquillement la mise en place l’après-midi. Un peu trop de mise en place au gout de monsieur qui aurait préféré mettre les pieds sous la table. Moi j’ai adoré ! On était bien entourés par mes cousins, nos parents et ça a été un moment super sympa ! En plus, on avait le temps, nous n’avons pas eu à nous presser !
Repos mercredi soir et dinette avec les premiers amis arrivés. Le château dispose d’un jaccuzzi et d’un hammam donc nous avons pu en profiter pour nous relaxer. On a super bien dormi !
Réveil à 8h30 le lendemain car je voulais accueillir les équipes et les prestataires qui arrivaient à partir de 10 heures. Temps gris, vent de folie… on y croit, on ne désespère pas ! L’intérêt de ce lieu : la vue et en profiter pour la cérémonie laïque et le cocktail… mais si le temps ne le permet pas…. Je ne désespère pas et on s’organise comme si on allait tout faire dehors. Miracle : le temps se lève, le vent ne se calme pas mais il est chaud donc pas de problème.  J’ai trouvé que tout allait trop vite ! Le temps est passé comme une fusée entre 8h30 et 17 heures – heure de la cérémonie – et nous avons commencé avec 30 minutes de retard alors que nous étions sur place… J’avais envie d’être partout et de profiter de tout le monde, mais il faut savoir se reposer et garder des forces ! Heureusement que nous n’avions que ça, je ne sais pas comment font les mariés qui enchainent et qui commencent par la mairie à 13 heures…

Nous avons pris un peu de temps, chacun de notre côté pour rédiger notre petit discours. C’était très agréable. Un moment de calme dans cette journée de folie ! La maquilleuse est une amie et les préparatifs ont été parfaits ! J’étais bien entourée par ma maman, ma mamie, mes témoins… On a bu une coupette pour se donner du courage pour les discours  c’était vraiment la seule chose que j’appréhendais !
Je voulais peu de monde autour de moi lors des préparatifs, j’aurais peut-être dû élargir le cercle aux amies et non juste aux témoins. Antoine s’est préparé avec ses frères et ses amis et à priori, ils ont passé un très bon moment.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Premier instant émotion : la découverte. Nous avons pris le temps d’être tous les deux, de savourer cet instant. Je ne regrette pas de l’avoir fait avant la cérémonie. C’était très intime, parfait et nous avons de très belles photos. Nous avons fait la cérémonie laïque face à la mer, une vue rêvée pendant plus d’un an ! Que d’émotions de voir toutes les personnes qu’on aime le plus réunies, juste pour nous ! C’est d’ailleurs étrange de croiser tout le monde mais de ne pas pouvoir leur dire bonjour individuellement car je ne voulais pas qu’ils me voient avec ma robe avant la cérémonie. Nous ne souhaitions pas d’officiant car on voulait quelque chose de personnel, de simple et de court ! Finalement ça a duré 30 minutes. Antoine a introduit les différents intervenants et on a clôturé par un petit discours chacun. C’était sobre, à notre imagedétendu. Tout le monde nous a dit que c’était génial ! Nous avons été les premiers surpris. La cérémonie est le seul moment que nous avons fait filmer car nous souhaitions avoir une trace des discours et on n’a pas été déçus. Larme à chaque visionnage.
Début du cocktail avec vue sur la mer. Nous avons essayé de profiter au maximum de tout le monde. Ma mamie avait fait un foie gras maison qui a été découpé et servi à la demande. Les invités ont adoré. Nous nous sommes éclipsés quelques minutes pour faire des photos de couple. Rando talons dans la forêt. Heureusement que j’avais les protèges talons INDISPENSABLES. J’aurais aimé aller sur la plage mais nous n’avions malheureusement pas le temps… (peut-être l’occasion de faire un trash de the dress cet été). Nous avons pris notre temps, profité, rigolé, pleuré

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Passage à table, j’avais dit à tout le monde qu’on profiterait du repas : et on l’a fait ! On était peu nombreux (60) du coup, entre les plats, on a eu le temps de faire le tour des tables tranquillement et de se régaler ! J’avais choisi un menu tout poisson car je voulais que ce soit léger et tout le monde s’est régalé ! J’ai également voulu faire un pré-dessert à l’assiette autour de l’abricot et du romarin. C’était léger et frais, parfait pour clôturer la partie repas assis.
Nos amis nous ont ensuite fait la surprise d’une présentation de nos evjf, une battle de questions entre les deux groupes marié / mariée et un chant du carnaval de Dunkerque. C’était génial ! Tout nos proches ont participé et adoré. J’avais peur du déroulé car les invités étaient répartis en deux salles avec une salle au milieu pour la piste de danse. Finalement, aucun problème, on s’est tous levé avec plaisir pour participer. Nous avons clôturé cette partie sur la présentation de la pièce montée accompagnée de douceurs chocolatées (pas de repas sans chocolat) et d’une cascade de champagne. Moment super sympa qui a permis de lancer la soirée dansante. Le DJ a été génial, il a réussi à faire danser tout le monde. Les parents, les grands parents de 90 ans, les enfants… On a terminé à 4h30 ! J’étais un peu sceptique sur l’utilité d’un photobooth et je me suis finalement laissée tenter lorsque ma témoin m’a dit qu’elle avait été à un mariage et que le photobooth était « vraiment trop génial ». En effet, les photos sont funs mais ça a surtout permis de mettre de l’ambiance, de rassembler les invités, de les détendre… Sans oublier que ça laisse des souvenirs vraiment sympathiques.
En ce qui concerne la nuit, elle a été très courte nuit : j’étais totalement sur excitée (5h30 – 8h30). Le temps était mitigé mais les équipes ont tout dressé dehors sur l’esplanade et c’était juste à couper le souffle. Ils m’ont impressionnée (et c’est mon métier) par leur professionnalisme et leur implication (ce n’était pas mon équipe habituelle… mois d’août oblige). C’était magnifique, délicieux.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

J + 1

Revoir tout le monde le lendemain avec des petits yeux, des tatouages partout et avoir le temps de se raconter la soirée et de dire au revoir à certains… C’était super ! Encore une belle occasion de se régaler et de profiter. On a encore fait de belles photos de groupe sans être pressés. Quelques-uns de nos proches sont partis à la fin du brunch mais nombreux d’entre eux sont restés pour encore deux jours de fête. Nous avons quitté le château le dimanche soir ! 1 semaine de mariage un luxe ! On recommence dans 10 ans !

enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla
enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Le bilan

Au final, la difficulté a finalement été de doubler l’organisation car on a voulu mettre les petits plats dans les grands à chaque instant. Je n’avais pas assez anticipé l’impact que cela aurait, mais on ne regrette pas car du coup on n’a pas eu une journée, ni deux mais bien 1 semaine de mariage ! Trouver deux robes, deux tenues pour monsieur, deux maquilleuses, deux fleuristes (même si on a fait beaucoup plus simple à Dunkerque), deux photographes (on a finalement fait venir Mael à Dunkerque aussi), sélectionner 4 repas (on a fait soirée et brunch à chaque fois)…
J’ai pris en charge 95% de l’organisation du mariage, ce qui ne m’a pas posé de problème, car j’adore ça bien que j’ai dû secouer un peu monsieur à un mois du mariage pour qu’il m’aide et me soutienne. Il ne comprenait pas pourquoi j’en faisais autant mais le jour J, il a compris ! Ce qui a vraiment été génial, c’est que pendant un an, cet évènement a dynamisé les familles, rapproché tout le monde. Je ne m’y attendais pas et ça a été une super surprise. Je n’ai pas eu de coup de rush car on s’y est pris assez tôt. On a booké tous les prestataires avant le 31 décembre. Du coup, il me restait 8 mois pour peaufiner les détails. On avait le temps puisqu’on faisait en deux étapes… et encore on n’a pas vu le temps passer.

enregistrer
Crédits : Mael Lambla

Solène, Antoine, Zankyou vous souhaite tout le bonheur du monde !

Ce mariage vous a plu ? Retrouvez les prestataires qui y ont participé. Le lieu : Le Château des Fougères à Trouville / Photographe : Mael Lambla / Fleuriste : Atelier Celine D / DJ : Jean-Charles de Musique et Emotion / Traiteur : Délices Ephémères / Papeterie : Les Bandits / Bijoux mariée : Maison Sabben / Robe de mariée : O’Scarlett / Costume : Paul Smith