FR Login
FR

Ma belle-mère et moi… Cette histoire d’amour qui n’existe pas.

Toute la partie « préparatifs » de votre mariage et le jour même de la célébration sont deux moments clés pour votre relation avec votre future belle-mère. Si vous ne vous connaissez pas très bien, le reste de votre relation sera basé sur ses différents souvenirs de mariage. C’est là qu’une relation de confiance s’installera… Ou bien de mépris. Si vous voyez de quoi je veux vous parler c’est peut-être parce que vous l’avez déjà vécu. Votre belle-mère ne vous apprécie pas et votre relation est tendue ? 

Photo: Blanca Gelo Fotografia de boda

Certaines belles-mères sont adorables et resteront toute votre vie votre « seconde maman« , ces dernières ne souhaitent que du bonheur pour leur fils et pour vous. D’autres ne montrent une attitude ni négative ni positive et s’adaptent tout simplement à la nouvelle vie de leur fils et vous laisse vivre paisiblement la votre. Mais il existe un troisième groupe de belle-mère… Celles qui veulent sans-cesse décider à votre place et ne supportent pas que leurs fils vivent avec une autre femme qu’elle. C’est là que les problèmes commencent. 

Ignacio Tornel, expert en méditation familiale pense que l’influence de la belle-mère dans un couple est la cause du déclin de nombreux mariages en Espagne. L’expert affirme que « les décisions doivent être prises par le couple pour que ces derniers construisent eux-même leur maison » auquel cas « son sol sera un terrain fertile pour les conflits. »

Photo: Nina Hintringer Photography

La relation entre une belle-mère et sa belle-fille n’est jamais facile. Une mère veut toujours le meilleur pour son enfant et vous ne semblerez jamais à la hauteur pour celle-ci. En outre, la jalousie qu’une belle-mère ressent quand elle comprend qu’elle sera pas l’unique femme de la vie de son fils est indescriptible et peut les faire devenir des femmes qu’elles ne sont pas. La mauvaise relation commence ici, quand les sentiments de votre belle-mère ne peuvent plus être cachés. Par conséquent, nous vous livrons quelques conseils pour rendre plus simples et détendues les préparatifs de votre mariage et si possible détendre l’atmosphère avec votre future belle-mère. 

Photo: Nina Hintringer Photography

- Faites preuve de patience. Comme le dit le proverbe « la patience est la mère de la science » et même si parfois on ne veut pas y croire, la clé est de compter jusqu’à dix, cent ou même mille si nécessaire. Si votre belle-mère vous fait des remarques désagréables, inappropriées et essaye de vous faire sortir de vos gongs, vous devez être plus intelligente qu’elle et ne pas tomber dans son piège ! Ses seules intentions sont que vous montriez votre pire visage à son fils et si vous restez calme et patiente, personne ne pourra vous blâmer. 

- Acceptez-la. Depuis le jour de votre mariage, la mère de votre mari est officiellement devenue votre belle-mère. Et oui, malgré tout il faut que vous acceptiez qu’elle fait désormais partie de votre vie, avec ses remarques désagréables comme avec ses mots gentils. Mais le plus important est que vous mettiez de côté ce que vous pensez et que vous vous comportiez de manière exemplaire quand vous êtes en sa compagnie. Qui sait, avec le temps votre belle-mère finira peut-être même par vous accepter !

- Montrez de l’intérêt. Bien que normalement on soit intéressé par les personnes montrant réciproquement de l’intérêt pour nous, la vie est très longue et il est toujours plus commode d’avoir une belle-mère heureuse. Avoir une relation amère avec cette dernière ne vous servira à rien à part apporter des tensions dans votre couple.

- Ne soyez pas son amie. Si avec le temps et nos conseils, vos relations s’améliorent, n’oubliez pas que votre belle-mère n’est pas votre amie, elle reste la mère de votre mari et une figure familiale pour ce dernier. Un après-midi shopping ou un café est une bonne idée mais attention à ne pas franchir de limites auquel cas vous pourriez être perdue !

- La « Mammite » ? Si malgré tout votre partenaire continue de croire que vous êtes la « mauvaise » et que sa mère est la « gentille », faites très attention il s’agit d’un cas grave de « mammite ». Exprimez-lui votre point de vue sur le sujet sans vous énerver. Ignacio Tornel est clair sur le sujet « L’homme doit surmonter sa dépendance à sa mère en s’appuyant sur sa femme » Ayez confiance en vous et ne soyez plus prisonnière des décisions de votre belle-mère.

Photo: Half Orange Photography

Mais par dessus tout, ne laissez pas votre mauvaise relation avec votre belle-mère influencer votre mariage. Si vous respectez ces différents points vos relations devraient s’apaiser et votre vie de famille devrait sembler plus harmonieuse. N’hésitez pas à jeter un œil aux 10 habitudes saines des couples heureux  !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

En savoir plus

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus