X

Les “NON” d’un enterrement de vie de jeune fille ou de jeune garçon

Qui dit mariage dit enterrement de vie de jeune fille et de jeune garçon. Une journée et/ou une soirée symbolique qui marquera la fin de votre vie de célibataire. Vaste programme quand on sait à quel point cet événement reste parfois gravé dans la mémoire des mariés, et ce pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Un jour comme celui-ci, ça se prépare. Allez hop, avant de commettre l’irréparable, suivez donc nos conseils et ceux de nos deux weddin planners Yael Sabah, de l’agence Jyle et Catherine Petitcuenot, de Catherine Petitcuenot & Co, pour préparer une journée entre célibataires qui restera gravée dans les annales.

Photo : StreetFocus Photography

Qu’il s’agisse d’un enterrement de vie de jeune fille ou de garçon, certaines règles à respecter pour ne pas frôler le fiasco sont les mêmes. Parmi elles, on compte l’interdiction formelle de rester scotché à son smartphone, d’abuser sur les happenings graveleux et de faire référence à son propre enterrement de vie de jeune fille/garçon dès que l’occasion se présente. Pour le reste, voici quelques principes de base qu’il serait bon de garder en tête :

Pour les enterrements de vie de jeune fille 

-Mettre la future mariée mal à l’aise

Si cela fait rire les instigateurs de l’événement, on peut pourtant vite arriver au clash. Comme le conseille la wedding planner Yael Sabah de l’agence Jyle :”Pas de mauvaises surprises avec des chippendale ou autre délire de ce genre ! C’est hasbeen et souvent déplacés. On n’est jamais à l’abris de disputes par la suite“.  Voir son amie un peu embarrassée face à une situation disons gênante fait partie des choses à éviter à tout prix. Concrètement, cela signifie que si la reine de la soirée est par exemple pudique, vous ne pouvez pas l’obliger à participer à une démonstration de pôle-dance.

-Forcer la main à la reine de la soirée

Pousser dans ses retranchements votre amie sur le point de se marier peut être drôle. Ou pas. Vous devez absolument résister à l’envie de tester ses limites. La future ancienne célibataire vous a très certainement confié les choses qu’elle se refuserait de faire lors de son enterrement de vie de jeune fille, et vous vous devez de respecter ses choix. Vous rêviez de balader votre bande d’amies dans la rue déguisée en soubrettes ? Attention à ce que cela ne soit pas proscrit par la future amie. Cette dernière a une peur bleue du vide ? Abandonnez l’idée du saut en parachute.

-Inviter des amis très éloignés

La clef pour un EVJF réussi, c’est bien la liste des invités ! Il s’agit d’un jour important que la mariée souhaitera passer avec ses amis les plus proches. Si ce principe tout simple est respecté, il y a de fortes chances pour que tout roule. La wedding planner indique : “Il est très important de pas inviter 30 000 personnes ! Bien souvent, un enterrement de vie de jeune fille réussi, c ‘est être entouré des meilleures personnes. Privilégiez la qualité à la quantité !“.

Photo : Streetfocus

-Tenter des activités (trop) dangereuses

Sources de stress pour tout le monde, l’appréhension créée par une expérience souvent redoutée peut rapidement ruiner un bon moment. Nous parlons d’un enterrement de vie de jeune fille qui se déroulera dans la bonne humeur, pas de Fear Factor. Et comme le rappelle si bien Catherine Petitcuenot, “l’enterrement de vie de célibataire reste un moment de partage, de complicité et d’amitié. C’est en quelque sorte le coup d’envoi d’une période festive qui se terminera par le mariage.”

-Ne se fixer AUCUNE limite

Si le but historique de cette journée est bien d’offrir à la future mariée l’occasion de faire “une dernière fois” tout ce qui lui sera interdit une fois unie par les liens sacrés du mariage à son Jules, rien ne vous oblige à l’initier -par exemple- au coma éthylique, à l’infidélité et autres débordements.

Photo : Cédric Duhez

-Se sentir obligés de faire comme les autres

Beaucoup d’enterrements de vie de jeune fille suivent un scénario type à base d’alcool, de strip-tease et de sortie en boîte. Si ce n’est pas ce qui amuse la majorité des invités, et surtout la future mariée, faites marcher votre imagination. Vous aimez tous le vin ? Prévoyez une journée de dégustation dans les vignes ! Vous êtes addicts à l’adrénaline ? En avant pour une journée pleine de sport extrême ! Soyez originaux et mettez à contribution la créativité de tous les participants !

Pour les enterrements de vie de jeune garçon

Photo : Cédrid Duhez

-Mettre les futurs mariés mal à l’aise

Exactement comme pour les femmes, cette journée ou semaine, ne doit pas être placée sous le signe de la honte. Que cela soit pour le futur marié ou les invités. On oublie donc les paris idiots qui impliquent des balades les fesses à l’air dans la ville de naissance du futur époux. Yael Sabah indique ici que préparer un enterrement de vie de jeune garçon commence d’abord par bien connaitre la personnalité de chacun : “Certaines situations qui vous apparaîtront à première vue drôles ou “folles ” seront finalement mal perçues !“. Elle conseille donc de cerner les envies et limites de la star du jour mais encourage tout de même les participants à se laisser aller : “Un peu de bousculade ne fait pas de mal ! Le tout c’est d’être dans la surprise et de rester de ne pas dépasser la zone rouge !“.

-Abuser des accessoires cheap

Catherine Petitcuenot de l’agence Catherine Petitcuenot & Co est formelle : un petit budget peut promettre un enterrement de vie de jeune fille ou de jeune garçon digne de ce nom. Selon elle, “en faisant preuve de créativité, une jolie journée ou soirée peut-être organisée. Idéalement, il faudrait prendre en charge la part de la personne qui se marie tout en veillant à proposer des activités accessibles à tous“. Pour autant, si votre budget est très mince, nous vous déconseillons fortement les t-shirts et slips bas de gamme avec la photo pixelisée du marié, ainsi que les broches clignotantes,  ou encore les ceintures en plastiques ornées de pénis… A LA POUBELLE ! C’est laid, inutile et carrément ringard.

-Miser sur l’alcool pour “mettre l’ambiance”

Si vous avez peur d’un enterrement de vie de jeune garçon ennuyeux à mourir, ce n’est pas pour autant que vous devez miser sur la vodka pour faire danser votre bande. Idem pour l’initiation à des drogues : ce serait tout bonnement la pire idée à avoir.

Photo : Benjamin Brette

-Oublier que vous êtes vous aussi en couple

La débandade a beau être totale, la fidélité n’en devient pas pour autant accessoire. La soirée sera sûrement chaude, mais elle ne doit pas être un prétexte pour balayer d’un revers de main ses principes : invités et futurs mariés, contrôlez-vous ! Catherine Petitcuenot nous raconte une anecdote édifiante à ce sujet : “Les témoins du futur marié avaient imposé deux gages. Le premier : porter un bob ridicule sur la tête et aller demander un bisou à une jeune femme inconnue qu’il rencontrerait dans la rue. Cela s’est soldé par une fin de non recevoir par l’inconnue qui n’a pas du tout apprécié la blague. De son côté, le futur marié a été très mal à l’aise et n’a pas souhaité continuer sur le deuxième gage“. On le comprend.

Il est maintenant impossible que l’enterrement de vie de jeune fille/garçon qui se profile se déroule mal. Si vous avez encore quelques doutes sur ce que vous pourrez ou ne pourrez pas faire en ce jour si particulier, lisez notre article sur les 50 non d’un enterrement de vie de jeune fille ou de jeune garçon !

 

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus