Publicité
Comment nettoyer et conserver sa robe de mariée après le mariageComment nettoyer et conserver sa robe de mariée après le mariage

Comment nettoyer et conserver sa robe de mariée après le mariage

Découvrez, sans plus attendre, nos 5 étapes clés pour entretenir votre robe de mariée et la conserver.

Comment nettoyer et conserver sa robe de mariée après le mariage
Photo : Greg Finck
  • La mariée
  • Conseils

Le choix de la robe est l’un des moments les plus magiques dans la préparation d’un mariage, autant que celui du fleuriste de mariage. Lors de ces instants, forts en émotion, les bride-to-be matérialisent ainsi leur future vie d’épouse. Bien que certaines d’entre vous préfèrent la louer quand d’autres remasteriseront, pour la valeur sentimentale, une ancienne robe de famille, la plupart des futures mariées opteront  pour un modèle de créateur ou trouveront leur bonheur en boutique. Et comme cette robe vous y tenez vraiment, qu’elle est votre joyau, votre perle rare à vous, la conserver intacte est juste… Primordiale. D’autant que, bien souvent, ces robes sont transmises de génération en génération en l’état ou remise au goût du jour. Pour vous aidez dans cette tâche plus ardue qu’il n’y parait, découvrez, sans plus attendre les 7 étapes clés pour nettoyer et conserver votre robe de mariée immaculée à jamais ! 

Étape 1. Nettoyer votre robe de mariée dans un pressing de qualité 

Pour ne pas vous compliquer la vie, laissez votre robe entre les mains d’un professionnel et conservez-la dans un endroit sûr jusqu’au moment de vous rendre chez le pressing. Expert en élimination des tâches et des odeurs, une fois le bon teinturier choisi, faîtes-lui confiance les yeux fermés. Nous vous délivrons quelques conseils pour que vous soyez sûre que votre robe ressorte toute neuve ou presque :

  • Allez la faire nettoyer sans trop attendre pour ne pas que les tâches s’incrustent. Dans les 15 jours suivants le mariage, c’est vraiment le mieux.
  • Posez vous la question “comment choisir mon pressing” ? N’optez pas pour le premier venu. Assurez-vous tout d’abord que ce pressing sache y faire avec les vêtements aussi précieux et délicats et qu’il a bonne réputation. Du bouche à oreille ou des avis, les deux vous rassureront quant à la qualité de la prestation. Privilégiez également un pressing qui travaille à l’ancienne, en respectant les fibres du tissu de votre robe. S’il s’inscrit dans une démarche éco-responsable, alors là, vous avez tiré le gros lot !
    Votre robe a vraiment besoin d’un traitement spécial, très VIP, si vous en avez les moyens, ne lésinez pas sur le prix et n’optez pas pour un pressing bon marché.
  • Précisez la nature de vos tâches à votre teinturier, si vous en connaissez l’origine : si vous remarquez une tâche de vin, des tâches d’herbe ou de chocolat, faites un petit listing et communiquez-lui. Toutes les tâches ne se traitent pas de la même façon. Indiquez de même que vous voulez que votre robe soit lavée dans un bain propre.
  • N’essayez surtout pas de nettoyer les tâches vous-même sous peine de les incruster définitivement. Tapotez votre robe délicatement avec un chiffon si vous faites tomber quelque chose dessus, mais ne mettez pas d’eau et n’utilisez pas une serviette en papier coloré.
  • Budgétisez le nettoyage de votre robe de mariée : Ne partez pas bille en tête sans savoir quel montant vous voulez allouer au nettoyage de votre “précieuse”. Cela vous évitera bien des surprises ! Quitte à anticiper un peu les choses, lors de vos préparatifs de mariage, planifiez d’ores et déjà cette dépense. Sachez aussi que les premiers prix démarrent entre 50 et 80€ mais qu’ils montent jusqu’à 150 voire 450€ chez un spécialiste.

Étape 2. Conserver ma robe de mariée

Étant donné que vous avez passé toute une journée riche en émotions et une soirée pleine d’effervescence dans votre robe, quelle soit tachée ou non, elle aura besoin d’aller faire un petit tour au pressing. Mais avant cela, déposez-là dans tous les cas dans un endroit sûr. Et une fois revenue du pressing, ne la punissez pas en la rangeant au grenier ou à la cave.

  • Où ranger ma robe de marié à la suite des festivités ? Mettez-la dans un endroit “douillet”, ni trop chaud, ni trop froid, dans votre dressing par exemple ou un grand placard dans lequel vous pouvez suspendre vos vêtements.
    Il vous faudra prêter attention à de nombreux détails notamment le cintre sur lequel vous pendrez votre robe, le mieux restant encore un cintre rembourré par un tissu de satin qui contrairement au métal, ne laissera pas une tâche de rouille, ou qui à l’inverse du bois, ne tâchera pas votre vêtement avec son huile.
  • Puis-je utiliser la housse de transport pour la conserver ?  Non, nous ne vous conseillons pas de mettre votre robe dans une housse de protection standard trop fine, laissant filtrer les rayons du soleil. Investissez plutôt dans un modèle spécialement conçu pour les robes de mariée. Vous serez ainsi certaine que votre robe sera bien à l’abri, dans un tissu respirant, qui la protège de la lumière.
  • Et si la place vous manque pour ranger votre robe de mariée ? Achetez une boîte spécialement conçue à cet égard pour conserver votre robe à plat, sans plis. Il en existe de nombreux modèles très esthétiques.
  • Attention aussi et dans tous les cas aux mites ! Pour éviter qu’elles ne viennent rendre une petite visite à votre robe, sortez-là souvent de sa housse, et utilisez de l’anti-mites bio sans jamais en vaporiser sur le tissu ou le placer à même celui-ci, à renouveler tous les 3 mois.

Étape 3. Comment nettoyer ma robe de mariée moi-même ? 

Après toutes ces émotions vécues le jour de votre mariage, ranger votre belle robe, tachée, pêle-mêle serait un véritable sacrilège. Jetez un oeil à cette technique pour la nettoyer vous-même sans l’abîmer :

  • Remplissez votre baignoire d’eau tiède avec du savon doux ou neutre. Commencez par faire tremper le bas de votre robe et votre traîne pendant 30 min.
  • Frottez délicatement, avec une petite éponge propre et sans surface grattante, les éventuelles tâches.
  • Rincez à l’eau et au vinaigre blanc.
  • Recommencez cette méthode jusqu’à ce que les tâches disparaissent si jamais elles persistaient.
  • Disposez votre robe sur une serviette elle-même couchée, sur un étendoir, dans votre salle de bain (chauffée si c’est l’hiver).
  • Repassez-là, munie de votre fer programmé sur “vapeur douce” (ou le réglage le plus bas), en utilisant un tissu entre celui-ci et la robe. Les matières tels que les cotons, la gaze, la guipure et la dentelle n’ont pas besoin d’être empesés. Vous pouvez la suspendre pour la repasser ou utilisez un steamer.
  • Conservez-là dans une housse opaque, spécialement conçue pour préserver la beauté des robes de mariée.

Étape 4. Comment garder une robe de mariée blanche ? 

Vous ne voulez pas manquer les dernières tendances pour votre mariage ?

Abonnez-vous à notre newsletter

Voici quelques conseils pour bien choisir votre housse afin de garder votre robe de mariée immaculée :

  • Oubliez la housse en plastique ou en non-tissé ainsi que le carton standard.
  • Proscrivez toutes les housses sous vides qui empêchent les tissus de respirer. Elles capturent l’humidité ce qui fera, à terme, jaunir votre robe.
  • Retirez tout ce que le teinturier à ajouté après son passage au pressing : gaine plastique, agrafes, épingles, papier de soie standard, qui peuvent abîmer votre robe ou entraîner une détérioration plus rapide.
  • N’enfermez pas votre robe dans un papier de soie de couleur, au risque de le voir déteindre dessus si la température n’était pas optimale. Veillez à toujours la conserver à température ambiante soit à un taux d’hygrométrie de 50%. Investissez à hauteur de 5€ dans un thermomètre qui vous donne ce taux. Si votre taux dépasse celui préconisé, vous feriez bien d’investir dans un absorbeur d’humidité. 
  • Mettez des gants propres pour manipuler votre robe lorsque vous souhaitez lui faire prendre un peu l’air, où juste la contempler en vous remémorant des souvenirs de votre grand jour !
enregistrerConserver ma robe de mariée et la garder blanche
Photo : La Teinturerie

Étape 5. Comment récupérer une robe de mariée qui a jauni ?

Si c’est la dentelle de votre robe qui a viré au jaune, pas de panique, il existe quelques astuces pour rattraper le coup :

  • Faites tremper dans un bain d’eau chaude, en ajoutant, au choix :
    – une dose de liquide pour lave-vaisselle par litre d’eau
    – une tasse à café d’eau oxygénée par litre d’eau
    – le jus d’un citron, pour redonner à vos dentelles, leur couleur d’origine
  • Rincez à l’eau claire
  • Disposez votre robe sur une ou deux serviettes bien à plat, bien absorbantes et roulez ensuite la serviette avec la robe sur elle-même pour faire dégorger l’eau sans que cela ne casse les fibres.
  • Faites sécher ensuite à l’air libre, sur une serviette sèche, disposée à plat sur un étendoir.
  • Constatez ! C’est magique (ou presque), votre robe a retrouvé toute sa beauté d’antan !

Pour blanchir votre robe à la main naturellement : 

  • Faites-là tremper dans de l’eau chaude, et ajoutez le jus d’un ou deux citrons.
  • Attendez une heure
  • Si vous n’avez pas de citrons sous la main, le savon de Marseille fera tout aussi bien l’affaire.
  • Donnez un bain de lait chaud à votre robe avec une cuillère à soupe de bicarbonate de soude est aussi un remède de grand-mère à envisager pour lui faire retrouver toute sa splendeur !

Étape 6. Comment nettoyer un voile de mariée ?

Pour nettoyer en douceur un voile de mariée, c’est grosso-modo, la même méthode citée ci-dessus, sauf que vous utilisez deux bassines :

  • Remplissez la première bassine d’eau tiède, diluez des paillettes de savon de marseille ou de persavon et ajoutez de l’eau hydrogénée. Ajoutez une touche d’eau de javel si votre voile est devenu terne, si c’est un accessoire dont vous avez hérité par exemple.
  • Mettez dans un sac plastique l’accroche du voile afin qu’elle ne soit pas mouillée puis faites-le tremper entièrement pendant 30 min. Puis remuez-le très doucement de temps en temps car c’est un accessoire extrêmement fragile.
  • Ajoutez de l’eau froide dans la seconde bassine et plongez le voile dedans. Appuyez doucement sur le voile pour faire dégorger le savon. Videz la première bassine, remplissez-là d’eau froide et mettez à nouveau le voile dedans. Videz la seconde … Et recommencez l’opération autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de savon dans l’eau ou sur le voile.
  • Posez-le sur une serviette propre et roulez-celle ci sur elle-même.
  • Drapez et faites sécher le voile sur une autre serviette propre et sèche.
  • Attendez qu’il soit vraiment sec pour le placer dans une boîte hermétique.

Étape 7. Comment laver une robe avec des strass ?

Si c’est seulement une partie du vêtement qui contient des strass c’est la même méthode que pour une robe de mariée classique à l’exception prêt que :

  • Recouvrir d’une gaze dense les parties délicates vous évitera de mauvaise surprise.
  • Référez-vous à l’étape 3 de cet article : comment nettoyer ma robe de mariée moi-même, c’est exactement le même principe ! Dans tous les cas : patience et douceur sont vraiment de mises. Votre robe le vaut bien.
  • Ne frottez surtout pas les strass, les perles ou autres ornements de votre robe.
  • Si c’est la partie perlée ou autre de votre robe, sur laquelle une tâche à décider de se fixer et que vous ne voulez prendre aucun risque, il n’y a plus qu’une seule chose à faire : identifier la nature de la tâche et filer dans un pressing de renom !

On espère avant toutes choses, que vous avez apprécié ces conseils, qu’ils ont répondu à vos questions et vous ont enlevé une belle épine du pied ! Ne négligez pas non plus le nettoyage et le rangement de vos accessoires. Sachant qu’ils ont contribué à faire du plus beau jour de votre vie, un événement grandiose, ils le méritent eux aussi, amplement ! Retrouvez aussi notre article pour savoir comment choisir votre robe de mariée si ce n’est pas déjà fait !

Donnez votre avis !

Liste de mariage Zankyou : Recevez 100% de vos cadeaux en cash sur votre compte !