FR Login
FR

Clémence et Arthur : Un incroyable mariage bohème sur la plage et sous le soleil Corse !

C’est à Biarritz que les mariés dont nous allons vous présenter le sublime mariage se sont rencontrés, mais c’est en Corse, après quelques brasses avec des dauphins et plusieurs montées d’adrénaline, qu’ils ont choisi de sceller leur amour. Découvrez la belle histoire de ces deux amoureux du soleil et de la mer et admirez leurs magnifiques photos.

Crédits : Mademoiselle G Photographie

Crédits : Mademoiselle G

Crédits : Mademoiselle G

La rencontre

La première fois que Clémence et Arthur se voient, c’est en 2009, à Biarritz. La mariée parle d’un « heureux hasard« . Elle raconte « Ce n’est pas sur la plage, pas au marché, pas non plus sur une vague mais lors d’une soirée où je me rends avec des amies. Arthur ne me quitte pas de la soirée…« . Le coup de coeur semble de la partie. Six ans après cette soirée particulière pour les deux amoureux, le couple se fiance, et cette fois, sur la plage.

Crédits : Mademoiselle G

La demande en mariage

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

Pendant plusieurs années, Clémence et Arthur multiplient les voyages, et c’est au cours de l’un d’eux, sur une plage des Hamptons, que le jeune homme demande la main de celle qui deviendra un an plus tard son épouse. La principale intéressée se souvient « Ce même jour on devait sauter en parachute…mais après sa demande j’étais déjà sur un nuage !« . Après cette demande, les deux amoureux se sont fait tatouer un bracelet sur leurs poignets en signe de leur amour. Le duo rêve de se marier à la mer et pense assez rapidement à la Corse.  Elle explique « Tout comme les voyages, on adore la mer alors assez vite, on se met à rêver de la Corse pour célébrer notre amour et réunir tous nos proches« .

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

Les préparatifs

Très vite, le couple pense aux préparatifs et aux potentiels obstacles. Le plus gros de tous ? Le lieu, tout simplement. Sans contact et loin de l’endroit rêvé, les deux jeunes gens ont tout de même relevé le challenge.  « C’était risqué. On savait qu’on allait perdre du monde en choisissant ce lieu. Tout le monde ne peut pas se libérer trois jours au mois de septembre, tout le monde n’a pas les moyens de filer sur cette île dont les tarifs restent chers. Mais bon, c’était plus fort que ça, c’était symbolique. On s’était toujours dit qu’on se marierait sur la plage. Pas le droit à l’erreur du coup de notre côté : si on voulait avoir le plus de monde possible, il fallait être bon joueur« . Les futurs mariés ont donc prévenu leurs invités un an avant le jour J et envoyé plusieurs mails de rappel pour que ces derniers book le plus tôt possible leurs vols ou billets pour venir en bateau. Le couple a même songé au tarif de groupe pour les billets d’avion avant de réaliser que les tarifs étaient tout bonnement inabordables. Mais finalement, seulement 10%  des convives ont manqué à l’appel, et Clémence tient à le préciser : Ce n’était pas pour des raisons de distance.

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

Et le stress dans tout ça ? « Il n’a été pratiquement jamais été ressenti pendant l’année de préparation ni même les jours précédant la cérémonie. Ce n’était pas du stress mais de l’adrénaline. En réalité, nous avons eu beaucoup de chance, aucun des pires scénarios imaginés ne s’est passé« .  Les amoureux en avaient pourtant fait des cauchemars : Le champagne qui n’arrive jamais, la pluie pendant la cérémonie religieuse en plein air, l’oubli des alliances, l’apparition d’un gros bouton sur le nez le jour J, l’ennui des invités à table…Rien de tout ça ne s’est passé !

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

Le Jour-J

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

Clémence raconte « Je l’imaginais comme un jour complètement dingue où j’allais perdre mes moyens, avoir la tête qui tourne. En réalité, c’est comme un examen préparé, on est prêts. Au côté de ma meilleure amie, j’ai bien dormi ! J’ai pris un vrai petit déjeuner avant de me surprendre à aimer jouer les mannequins devant Géraldine, notre photographe. Puis on a déjeuné en famille, avec les amis proches, sans trop penser à l’événement qui se profilait quelques heures plus tard. De son côté, Arthur a connu des moments plus bohèmes… forcément ! Il passait ses dernières heures de célibat avec tous ses copains sur un catamaran et il a eu la chance de nager avec les dauphins au petit matin… un grand souvenir ! Et puis les choses sont réglées comme du papier à musique : on obéit aux ordres : « Mets toi là, et pense à toi » –  » Ne pense à rien, on s’occupe de tout« .

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

Quant au lieu de réception, il s’agissait un peu d’un coup de poker :  » Nous l’avions uniquement validé sur photos postées par Claudia, notre wedding planeuse, alors même que les photos avaient été prises en hiver, et qu’il s’agissait d’une simple paillote non aménagée sur la plage. » Le couple a donc découvert le lieu mi juillet « quand il n’était évidemment plus possible de faire demi tour« . Et finalement, le duo ne regrette rien « Le lieu était magique lors de notre découverte aux heures de l’apéro un beau jour de juillet. Nous voulions un lieu cosy, chic mais pas trop, un lieu un peu hors du temps.  Niché à l’autre bout de la plage de Sant’Amanza, entre plages, ponton et falaises, on ne pouvait pas rêver mieux. La structure en bois jouait la convivialité tandis que l’élégante décoration mise en oeuvre par Claudia nous rappelait que ce jour était unique et qu’il se devait d’être beau !« .

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

La mariée résume cette journée en un mot : Grandiose. « Pour la première fois depuis un an, on avait l’impression d’être spectateurs d’un événement dont nous étions les metteurs en scène, on nous piquait la baguette et on l’acceptait. »

Crédits : Mademoiselle G
Crédits : Mademoiselle G

Six mois après ces quelques jours de rêve reveillé, le couple se remet à peine tant les émotions ont été fortes : « Aujourd’hui, notre ressenti est toujours aussi particulier. Il y a des musiques qu’on ne peut toujours pas écouter parce qu’elles filent le blues. On fait durer les choses, le voyage de noces cet hiver, l’album photo à concocter, un bébé en route pour l’été. On est très fiers de ce mariage. On a eu l’impression de vivre sur un petit nuage pendant les 10 jours de temps là bas. À refaire, on referait tout pareil.« 

Crédits : Mademoiselle G

Si vous avez séduits avec le mariage de nos deux mariés, nous vous conseillons de contacter leurs prestataires : Photographe : Mademoiselle G Photographie // Wedding planneur : Claudia DESVEAUX pour Oh Happy Day Event // Styliste Robe Clémence : Sophie SARFATI // Costume et chaussures d’Arthur : The Kooples / Paul Smith // Maquillage et coiffure Clémence : Mélina JOUNY // Groupe musical – ROSE ET WILLY // Cocktail, dîner et soirée sur la plage du Maora // Les chocolats du Mariage – cadeaux aux invités : Maison Darricau

Contactez les entreprises mentionnées dans l'article.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Commentaires (1)

Alexandra Chavet
27 mai 2015

Bonjour, Super photo et super mariage! Je voudrais savoir d’ou vient son voile?

Commenter

Donnez votre avis !

Créez gratuitement et facilement un site super chic pour votre mariage !

100% personnalisable, faites votre choix parmi des centaines de designs Voir plus de designs >

Vous travaillez dans le monde du mariage ?
Si vous êtes un professionnel du mariage, Zankyou vous offre l'opportunité de faire connaître vos services à des milliers de futurs mariés qui utilisent nos services pour organiser leur mariage, dans plus de 19 pays. En savoir plus