Le mariage sponsorisé de Sylvia, David… et Léo !

Mariage sponsorisé de Sylvia et David
10 ans d'amour seront officialisés lors du mariage sponsorisé de Sylvia et David

Beaucoup d’amour, l’un pour l’autre mais également pour leur petit Léo, 4 ans, a motivé ce mariage. Rencontrez aujourd’hui Sylvia et David qui nous présentent leur projet de mariage sponsorisé.

Magazine Zankyou : Pouvez-vous nous parler un peu de votre histoire ?
Sylvia : David et moi sommes ensemble depuis 10 ans, nous avons un petit garçon, Léo, de 4 ans. David a perdu ses parents et depuis il ne souhaitait plus entendre parler de mariage, c’est le petit Léo qui a été l’élément déclencheur pour cette demande qu’il m’a faite le 29 janvier 2010, date de notre rencontre. Léo ne comprenait pas pourquoi maman ne portait pas le même nom que papa et lui.

MZk : Comment avez-vous découvert le mariage sponsorisé ?
S :
Lorsque David m’a demandé en mariage, je voyais déjà un mariage de princesse mais la réalité en était autrement (côté budget). De ce fait j’ai cherché pendant quelques jours le moyen de payer moins cher les prestations et je suis tombée sur un article qui parlait d’un mariage sponsorisé aux Etats-Unis. J’ai approfondi mes recherches et vu qu’il y avait eu un mariage sponsorisé en 2009 en France, on a décidé de se lancer.

MZk : Le concept de mariage sponsorisé entraîne parfois des réactions très négatives. Globalement quels retours recevez-vous sur votre projet ?

S : Oui c’est incroyable de constater la méchanceté des gens, pourtant on ne leur demande pas leur avis ! Les prestataires sont plus sympas et même s’ils ne souhaitent pas nous suivre dans cette aventure ils nous encouragent pour la suite. Sur les forums de discussions la plupart des gens s’acharnent contre les personnes qui font sponsoriser leur mariage. Avant les parents finançaient le mariage et ça ne posait pas de problème côté éthique mais là visiblement on se demande si c’est par jalousie !
Nous avons eu trois réactions de prestataires du type “si c’est pour un mariage gratuit c’est pas la peine”. Il n’y a pas besoin d’être méchant il suffit de dire NON et c’est tout.

MZk : C’est un projet qui demande beaucoup d’investissement, cela a t’il renforcé votre couple d”‘affronter” tout cela ensemble ?

S : Oh oui ! Je peux vous dire que ça demande beaucoup de travail et que ça engendre beaucoup plus de stress qu’un mariage ordinaire, de gros investissements personnels (tous les soirs et week-ends) et on se demande toujours si finalement il n’y a pas un partenaire qui va nous lâcher à la dernière minute !
Nous sommes très motivés mais le stress est toujours là, on ne se contente pas de mettre les cartes sur les tables lors de la cérémonie ou des banderoles dans la salle (on ne le fera pas d’ailleurs sinon ça n’est plus un mariage !) on a d’autres moyens de faire de la publicité et on en cherche chaque jour un différent. Côté couple, oui ça nous a rapprochés.

MZk : Vous est-il arrivé de devoir décliner l’offre d’un prestataire ?
S :
Oui au tout début nous avons mis fin à un partenariat, si vous voyez qu’un partenaire dit oui et hésite après il ne faut pas insister et stopper le partenariat.

MZk : A ce jour que vous reste-il à trouver ?
S :
Nous avons 27 partenaires mais il nous en manque encore beaucoup, nous avons déjà les partenaires publicitaires. Certains nous offrent la boite à enveloppe et d’autres nous offrent toutes les fleurs du mariage. Il nous manque le costume du marié, le costume du garçon d’honneur, le traiteur, le pâtissier, le vin d’honneur la décoration de salle (colonnes de ballons), et beaucoup d’autres choses encore !

MZk : Un conseil pour les futurs mariés qui hésitent à se lancer dans l’aventure ?

S : Il faut se poser les bonnes questions : lorsque l’on travaille et que l’on a des enfants, il ne faut pas foncer tête baissée mais réfléchir calmement car c’est un projet qui demande beaucoup d’investissement. Demander aux couples qui font sponsoriser leur mariage de vous conseiller.
Si vous êtes une âme sensible, il vous sera difficile de convaincre les prestataires ou de vous imposer face aux détracteurs sur votre site ou sur les forums. Il faut avoir une grande force de caractère, et même en l’ayant, c’est difficile.

Je ne cherche pas à décevoir les futurs mariés qui sont intéressés par le mariage sponsorisé mais leur faire prendre conscience qu’un tel projet demande beaucoup d’investissements personnels et doit être lancé plus d’un an avant le mariage.

Sylvia et David